Revue de presse des principaux journaux Marocains

Actualite

Marche de protestation contre les restrictions de déplacement dans les camps de Tindouf

27.02.2020 - 14:11
Amnesty International a accusé, de nouveau, le Polisario de violer  les droits de l’Homme dans les camps de Tindouf et de persister dans le kidnapping de toutes les personnes qui osent s’élever contre les comportements de ses membres dirigeants ou exprimer leur  opposition aux restrictions des libertés d’expression et de déplacement imposées par ces mêmes dirigeants.
L’ONG a également dénoncé l’impunité des tortionnaires et la tolérance avec laquelle ils sont traités par ceux-ci.
Dans son rapport annuel sur la situation des droits de l’Homme en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, présenté la semaine dernière à Rabat, Amnesty International indique que le Polisario a appréhendé, en juin dernier, deux de ses opposants, les accusant de trahison.
L’ONG a précisé dans ce cadre que le Polisario s’abstient de présenter les violeurs des droits humains à la justice, ajoutant qu’il continue de bâillonner toutes les voix ou les mouvements d’opposants, utilisant pour cela l’artillerie lourde en violation des droits internationaux.
Selon l’organisation humanitaire, la direction du Polisario aurait utilisé des chars et des blindés pour disperser des sit-in ainsi que les manifestations organisées pour dénoncer les restrictions de déplacement tout en recourant à une vaste campagne de kidnapping pour mettre fin aux protestations. Ce qui n’a pas empêché celles-ci de reprendre à nouveau suite à la décision de la direction séparatiste d’interdire à des Sahraouis résidant en Europe de quitter les camps de Tindouf pour rejoindre leurs lieux de résidence. Cette interdiction de voyage qui touche en premier lieu les commerçants a été décidée par les autorités algériennes depuis le début du Hirak en février 2019.
Craignant des transferts d’armes depuis les camps de Tindouf vers le reste du territoire algérien, les autorités de ce pays ont déployé un important cordon de gendarmes autour des camps.
Une marche est prévue ce lundi pour protester contre ces restrictions, a indiqué une source bien informée.

 

» Source de l'article: liberation

Autres articles