Revue de presse des principaux journaux Marocains

Actualite

Le pluralisme dans les curricula en débat à Bayt Dakira

18.03.2020 - 17:56
Fidèle à la mission qui lui a été assignée par les initiateurs de son projet culturel et civilisationnel, « Bayt Dakira » à Essaouira a abrité le mois courant une conférence internationale sur le thème « La promotion du pluralisme à travers l’éducation ».
Une initiative issue d’une réflexion très pointue et largement partagée sur l’importance de la prise en considération du principe du pluralisme dans les systèmes d’éducation à travers le monde, les curricula notamment.
L’ONG « Hardwired Global » en collaboration avec l’Association Essaouira-Mogador ont été à l’origine de cette initiative qui a réuni trois jours durant des spécialistes et pédagogues issus d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie.
L’objectif étant d’asseoir de bonnes pratiques   pour la promotion des valeurs de pluralisme et de respect de la diversité, tout en engageant une réflexion approfondie sur les thèmes et scénarios de renforcement des capacités des enseignants, du développement des curricula à même  d’atténuer l’ampleur des conflits culturels et d’assurer l’optimisation  du modèle des communautés inclusives.
Dans une émouvante allocution prononcée en l’occasion, André Azoulay, conseiller de SM le Roi et président fondateur de l’Association Essaouira-Mogador, fraîchement décoré par la Médaille d’or de l’Andalousie pour son “engagement exemplaire pour la solidarité et la concorde et pour sa démarche pionnière à la tête de la Fondation des trois cultures qui, depuis plus de 20 ans, réunit le Maroc, l’Espagne et l’Andalousie pour mettre en relief l’identité particulière de Mogador qui fait du pluralisme une richesse et une réalité vécue avec beaucoup de  joie et de fierté.
Fier de ses origines marocaine, arabe, juive et berbère, André Azoulay considère que la force du Maroc réside dans sa capacité à ne rien nier ou oublier de son histoire et de son identité nourrie d’une spiritualité riche et pluraliste.
Insistant sur le rôle de l’éducation dans la promotion des valeurs de pluralisme et de cohabitation, il a donné un aperçu sur le rôle important que jouent la culture, l’art, la musique et la littérature dans la concrétisation desdites valeurs à Essaouira.
« Au Festival des Andalousies atlantiques, unique au monde et faisant partie des onze festivals musicaux organisés chaque année à Essaouira, des milliers de juifs et de musulmans vivent la joie collective et partagée d’être ensemble et d’écouter leur héritage commun », a tenu à préciser André Azoulay.
Outre les séances de partage des expériences des pays représentés dans le domaine éducatif, les participants ont débattu des contraintes, des opportunités, et des initiatives à prendre pour promouvoir le pluralisme à travers l’éducation.
Considérant la pluralité des affluents qui ont forgé l’histoire du Maroc et façonné son identité comme étant indissociable, Tarik Ottmani, président du bureau exécutif de l’Association Essaouira-Mogador, s’est dit fier de l’histoire commune et de l’identité plurielle nationale bâties autour d’apports multiples et variés.
 D’après Tina Ramirez, fondatrice de « Hardwired Global », cette rencontre vise à contribuer au rayonnement des valeurs de pluralisme et de diversité dans le milieu scolaire et estudiantin. Elle a, par ailleurs, justifié le choix d’Essaouira par le fait que Mogador incarne le modèle  parfait de diversité culturelle et ethnique au sein d’un Maroc pluriel
« Hardwired Global » a pour objectifs d’aider toutes les personnes à travers le monde à vivre en liberté et en paix , et de défendre le droit de tout individu à la liberté de pensée, de conscience et de religion, tel que reconnu par la Déclaration universelle des droits de l’Homme.
» Source de l'article: liberation

Autres articles