Revue de presse des principaux journaux Marocains

Actualite

Mahjoub Salek : Le Polisario n’est qu’un épouvantail derrière lequel se cache l’Algérie

06.03.2016 - 22:38
Dans une lettre dont copie est parvenue à Libé, Khatt Chahid qui se qualifie de mouvement de redressement dont l’objectif est d’instaurer la justice et la démocratie et de faire respecter les droits de l’Homme dans les camps de Tindouf, s’adresse au Secrétaire général de l’ONU pour lui souhaiter la bienvenue.
Le mouvement, indique la lettre, saisit l’occasion pour mettre le Secrétaire général au courant des souffrances que subissent les Sahraouis du fait de ce conflit et de son impact sur les populations. Dans un débat télévisé transmis par la chaîne satellitaire mauritanienne “Sahel TV” qui a demandé audience au Secrétaire général de l’ONU, il a indiqué qu’il voulait expliquer à Ban Ki-moon que le conflit du Sahara ne peut avoir de solution qu’à travers un dialogue direct entre le Maroc et l’Algérie, précisant que le Polisario n’est qu’un épouvantail derrière lequel se cache l’Algérie, instigatrice de ce conflit et commanditaire du Polisario. Le mouvement a ajouté que sur les quatre décennies de conflit, Mohamed Abdelaziz, avec la bénédiction de l’Algérie, a érigé un Emirat dans le désert algérien et pour le maintenir, il s’est entouré de tortionnaires notoires que les habitants des camps accusent d’être à l’origine de la disparition de centaines de Sahraouis.
Répondant à une question relative à la présence de la Minurso, Mahjoub Salek, alias Jafaf, a souligné que c’est l’unique institution, après le Polisario et l’Algérie, qui profite de ce conflit. Et d’ajouter que la Minurso a englouti à elle seule la bagatelle de 1,5 milliard de dollars, sans la moindre contrepartie ou le moindre effort et que ce montant aurait suffi à nourrir, fastueusement, les habitants des camps pendant plus de 20 ans. Cette mission, selon lui, a laissé mourir le Sahraoui Echmad Jouly blessé accidentellement par un tir marocain qui visait des dromadaires qui étaient sur le point de traverser la zone interdite près du mur de protection. Il a précisé que les éléments de la Minurso auraient pu sauver le jeune homme dont la blessure n’était pas mortelle. Au lieu de quoi, ces éléments ont déclaré qu’ils ne bougeaient pas de nuit, même si cela devait coûter la vie à un homme.
Le dissident sahraoui a indiqué que la visite de Ban Ki-moon dans la région n’aura aucun impact sur le conflit dont la solution dépend uniquement de l’Algérie qui s’est assuré la complicité de Mohamed Abdelaziz et ses lieutenants dont la cause réelle est l’enrichissement illicite, au détriment des populations impuissantes, maintenues sous les tentes.

» Source de l'article: liberation

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.