Revue de presse des principaux journaux Marocains

Actualite

« Smartphone », la nouvelle « épicerie » high-tech aux grandes ambitions

09.03.2016 - 12:39

Une nouvelle franchise marocaine spécialisée dans le smartphone et ses accessoires annonce une trentaine de points de vente dans tout le Maroc, pour un investissement estimé à 150 millions de dirhams.

« Une épicerie du smartphone ». C’est ainsi qu’Hicham Essghir, président de la société We Go, définit ses nouveaux magasins « Smartphone », qui ambitionnent de tout miser sur le service, d’où la référence aux fameux commerces de proximité connus de tous les Marocains. « Smartphone » propose d’accompagner le client de l’achat du terminal à l’abonnement téléphonique en passant par l’achat d’accessoires. L’enseigne portée par la société We Go a noué des partenariats avec les trois opérateurs télécoms et propose même le réabonnement.

Le premier magasin de cette nouvelle franchise marocaine a été inauguré en grande pompe le 7 mars au quartier Maârif à Casablanca, en présence notamment du patron coréen de Samsung Maroc. La nouvelle enseigne compte ouvrir une dizaine de magasins du même genre durant le seul mois de mars, et une trentaine d’ici deux ans maximum.

Crédit: ZC

Crédit: ZC

Hicham Essghir, plus connu comme acteur associatif à Oujda et élu PAM qu’en tant qu’homme d’affaire, ne livre pas l’investissement global. Il nous confie cependant que chaque magasin « nécessitera près de 5 millions de dirhams » pour sa réalisation, soit, donc, près de 150 millions de dirhams d’investissement global.

Une entrée fracassante pour la première enseigne spécialisée uniquement dans les smartphones et ses accessoires, et qui esthétiquement ressemble davantage à une boutique moderne et in qu’à l’échoppe du coin de rue.

Crédit: ZC

Crédit: ZC

Crédit: ZC

Crédit: ZC

Comment la nouvelle enseigne compte-elle se frayer une place dans un marché dominé par l’informel ? « Selon l’institut spécialisé GFK, quatre millions de smartphones sont achetés par an par les Marocains. Il y a énormément de potentiel », s’enthousiasme Hicham Essghir, qui fait valoir une expertise de 17 ans dans le marché des télécoms.

« Smartphone » annonce des prix supérieurs tout au plus de « 4% que le prix open market », c’est-à-dire dans le marché informel. Une affirmation à nuancer tout de même, dans la mesure où les prix certains terminaux que nous avons constaté sur place restent plus proches de ceux pratiqués par les enseignes établies que par les échoppes type Derb Ghellef. Le Huawei G8, par exemple, est à 4 499 dirhams, le Mate 7 du même constructeur est à 5 999 dirhams, l’iPhone 6s 16GB est à 8999 dirhams. Soit des prix largement supérieurs à ceux pratiqués dans les marchés informels.

L’enseigne compte surtout miser sur « la garantie, le service après vente et le conseil », nous résume Hicham Essghir. Une manière d’allier les avantage des deux mondes: le souci du conseil au client que l’on retrouve dans les marchés de l’informel, et la garantie sur le matériel des enseignes reconnues. A tester.

» Source de l'article: telquel

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.