Revue de presse des principaux journaux Marocains

Actualite

Tourisme médical: nouvelles dispositions contre les patients Marocains

09.03.2016 - 16:21
Tourisme médical: nouvelles dispositions contre les patients Marocains
9 mars 2016
Lavieeco (20195 articles)
0 Commentaire

Partager

Tourisme médical: nouvelles dispositions contre les patients Marocains

De nouvelles mesures intéresseront les Marocains qui se font soigner en France. Et pour cause, ils doivent, selon les chiffres officiels français, 11 millions euros aux hôpitaux français, classant le Maroc juste après l’Algérie qui figurait en 2014 en tête des pays les plus redevables avec 31,6 millions euros de créances.

En effet, Marisol Tourraine la ministre française de la santé vient de réitérer sa détermination à faire face au non-remboursement des dettes médicales étrangères existantes vis-à-vis des hôpitaux français.

« Le ministère chargé de la santé travaille activement avec les établissements de santé pour identifier les problématiques rencontrées, améliorer le processus de recouvrement et prévenir le non-paiement », a indiqué la ministre, mardi 8 mars 2016, en réponse à une question écrite de Bérengère Poletti, députée du parti des Républicains.

Selon la ministre dont la réponse est publiée sur le site de l’assemblée nationale, «sécuriser le recouvrement des créances consiste à améliorer le circuit de facturation et de recouvrement hospitaliers, pour tous les patients, en lien avec le ministère des finances et des comptes publics et l’agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux ».

En effet, dans la même lignée de mesures, et depuis septembre 2015, tous les CHU français imposent aux patients ou organismes étrangers de payer d’avance avec une majoration de 30%. Sans quoi ils ne seront pas pris en charge.

Par ailleurs, concernant plus spécifiquement l’Algérie, la ministre française des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes a souligné « qu’un contentieux financier est aujourd’hui résolu » et ce, après «plusieurs sessions de négociations qui ont eu lieu au cours des deux dernières années entre le ministère de la santé, des hôpitaux publics détenteurs de créances à l’encontre de patients résidant en Algérie et les autorités de ce pays».

» Source de l'article: lavieeco

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.