Revue de presse des principaux journaux Marocains

Actualite

Pêche maritime : L’ONP modernise les réseaux de commercialisation

03.07.2018 - 18:02

L’Office national des pêches (ONP) compte mettre la modernisation et le renforcement des réseaux de commercialisation au cœur de son action future, tel que recommandé par le Conseil d’administration de l’établissement, tenu lundi à Rabat.

L’Office national des pêches (ONP) compte mettre la modernisation et le renforcement des réseaux de commercialisation au cœur de son action future, tel que recommandé par le Conseil d’administration de l’établissement, tenu lundi à Rabat.

« Félicité pour l’ensemble de ces réalisations, l’ONP a été appelé à poursuivre et renforcer son intervention au niveau de l’activité de commercialisation qui représente d’importants enjeux pour la structuration du secteur halieutique », souligne un communiqué sanctionnant les travaux du Conseil, présidé par le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement dural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, et Mme Mbarka Bouaida, Secrétaire d’État à la Pêche maritime.

Les membres du Conseil de l’Office, dont le siège est à Casablanca, ont constaté « les grandes avancées réalisées en termes d’infrastructures, d’organisation et de modernisation de l’activité de la pêche dans les ports », note la même source, qui fait état de l’approbation du rapport de gestion et des comptes annuels de l’ONP au titre de l’exercice 2017.

En termes d’activité, les produits de la pêche côtière et artisanale commercialisés en première vente ont atteint un volume de 1.310.494 tonnes, pour une valeur de 7,3 milliards de dirhams, marquant ainsi une progression de 6% par rapport à l’année 2016.
Les différentes actions menées visent à consolider la contribution de l’ONP au développement durable du secteur de la pêche ainsi qu’à l’amélioration de sa compétitivité, conformément aux objectifs de la stratégie Halieutis.

Ainsi, l’année 2017 a été marquée par la poursuite du programme de développement et de modernisation du réseau de commercialisation des produits de la mer en première vente, notamment à travers l’achèvement de la construction du nouveau port de pêche de Tanger, inauguré en juin dernier par le Roi Mohammed VI, et le démarrage, l’année dernière, des travaux de construction du port de pêche de Casablanca.

Selon le communiqué de l’ONP, l’amélioration des conditions de travail des marins-pêcheurs s’est matérialisée par la construction de 700 magasins-pêcheurs à Boujdour (24,5 millions de dirhams), tandis que, dans le cadre de l’exécution du plan de développement du littoral mené par le Département de la Pêche maritime, il a été procédé au démarrage des travaux de construction du Point de débarquement aménagé d’Imourane, en appui aux infrastructures de la pêche artisanale.

D’autre part, le réseau des marchés de gros au poisson, ayant pour objectif de mieux organiser la deuxième vente des produits, a continué à être renforcé par l’achèvement de la construction du marché de gros d’Inezgane, pour une enveloppe de 53 millions de dirhams.
Parallèlement, les travaux de construction des marchés de gros au poisson de Tétouan et de Tanger ont été lancés pour des budgets respectifs de 40 et 30 millions de dirhams.

Par ailleurs, le communiqué indique que l’Office a continué à mettre en œuvre sa politique de mise à niveau et de maintenance des infrastructures et équipements en vue d’assurer des conditions sanitaires optimales et afin de généraliser l’agrément sanitaire à l’ensemble des halles et marchés de gros au poisson qu’il gère.

En matière de développement durable, les interventions de l’ONP ont été marquées par le recours aux énergies renouvelables, notamment solaires, pour mieux servir les sites non connectés au réseau public d’électricité. Après le succès des expériences d’Aftissat et de Lamhiriz, l’Office a initié un projet similaire pour l’approvisionnement de nouveaux sites au niveau des Provinces du Sud.

Enfin, l’ONP a poursuivi le programme de renforcement de la chaine de froid, par la construction de 10 fabriques de glace et de 7 chambres froides, pour un coût de 22,5 MDH, ce qui permet de mieux préserver la qualité des produits mis en vente.

 

» Source de l'article: lavieeco

Autres articles