Journaux du maroc et revue de presse des principaux journaux Marocain sur Journaux.ma

Revue de presse des principaux journaux Marocains

Actualite

Compact II : Le bilan de la 1ère année est positif

19.07.2018 - 21:02

90 établissements scolaires ont été sélectionnés pour bénéficier du déploiement du Modèle Intégré d’Amélioration des Établissements de l’Enseignement Secondaire «MIAES». L’activité «Formation professionnelle», l’agence a présélectionné les projets éligibles au soutien du fonds «Charaka». Les travaux préparatoires pour l’élaboration de la stratégie foncière nationale sont sur la bonne voie. Le programme Compact II porte sur un financement de 450 millions de dollars apporté par l’agence américaine Millenium Challenge Agency (MCA-Morocco) plus 67,5 millions apporté du gouvernement marocain.

90 établissements scolaires ont été sélectionnés pour bénéficier du déploiement du Modèle Intégré d’Amélioration des Établissements de l’Enseignement Secondaire «MIAES». L’activité «Formation professionnelle», l’agence a présélectionné les projets éligibles au soutien du fonds «Charaka». Les travaux préparatoires pour l’élaboration de la stratégie foncière nationale sont sur la bonne voie. Le programme Compact II porte sur un financement de 450 millions de dollars apporté par l’agence américaine Millenium Challenge Agency (MCA-Morocco) plus 67,5 millions apporté du gouvernement marocain.

Entrée en vigueur le 30 juin 2017, Compact II présente un bilan positif. «Pour l’activité «Education secondaire» nous avons sélectionné les 90 établissements scolaires bénéficiaires du déploiement du Modèle Intégré d’Amélioration des Établissements de l’Enseignement Secondaire «MIAES» au niveau de 3 régions pilotes: Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Fès-Meknès et Marrakech-Safi», déclare Abdelghni Lakhdar, directeur général de l’agence MCA-Morocco. Ce modèle vise le renforcement de l’autonomie administrative et financière des établissements scolaires, la promotion d’une pédagogie centrée sur l’élève et l’amélioration de l’environnement d’apprentissage. La première région pilote a aussi connu l’élaboration de Projets d’Etablissements Intégrés (PEI) pour les 34 établissements scolaires bénéficiaires, la réalisation du diagnostic technique de leurs infrastructures et le démarrage de l’identification de leurs besoins en termes d’équipements informatiques et didactiques. «Nous avons aussi entamé la mise en œuvre des 3 projets portés par des ONGs retenues dans le cadre du Fonds de partenariat de l’éducation pour l’employabilité, pour appuyer le déploiement du «MIAES» dans les volets liés au soutien scolaire, aux programmes de «soft-skills», et aux activités parascolaires», renchérit M. Lakhdar. Un 2ème appel à projets a été lancé en févriers 2018 dans le cadre de ce fonds pour couvrir les deux autres régions pilotes.

Promotion de l’équité genre en milieu professionnel

Pour l’activité «Formation professionnelle», l’agence a présélectionné les projets éligibles au soutien du fonds «Charaka», suite au lancement d’un premier appel à projets clôturé le 31 octobre 2017 avec 100 projets soumis. MCA-Morocco a accompagné les projets présélectionnés pour les affiner et les dernières moutures ont été déposées à fin juin 2018 et font actuellement l’objet d’une évaluation détaillée. «Pour la composante «Appui à la réforme de la formation professionnelle», nous sommes au stade de la validation des conclusions des études préalables avant de définir les mesures d’appui à chacun des axes de ladite réforme et qui devront porter sur le cadre juridique, le financement, la formation continue, le genre et l’inclusion sociale et la formation professionnelle privée», détaille M. Lakhdar. Pour la composante «Développement et déploiement d’un dispositif intégré d’observation et d’analyse du marché de travail» de l’activité «Emploi», l’agence assure travailler sur l’amélioration du dispositif actuel suite aux résultats du diagnostic global et du benchmark international. Outre la conception en cours de deux programmes d’assistance technique relatifs respectivement à la promotion de l’équité genre en milieu professionnel et à l’appui à l’évaluation des politiques publiques de l’emploi et du marché du travail, les axes de l’assistance technique à apporter à l’ANAPEC pour renforcer la performance du programme de formation qualifiante «Taehil» via des mécanismes de financement basé sur les résultats (FBR) ont été définis. Adoptant ces mêmes mécanismes, un programme d’intégration dans le marché du travail a été conçu en vue de son lancement via un appel à projets.

La politique foncière de l’Etat à l’étude 

Concernant l’activité «Gouvernance du foncier», les travaux préparatoires pour l’élaboration de la stratégie foncière nationale sont sur la bonne voie. «Nous travaillons de concert avec le Conseil économique, social et environnemental (CESE) saisi par le Chef du gouvernement pour réaliser une étude sur la politique foncière de l’Etat. Les conclusions de cette étude seront mises à profit, à côté d’autres études et travaux, pour l’élaboration du projet de la stratégie foncière nationale et du plan d’action pour sa mise en œuvre», dévoile le DG. S’agissant de l’activité «Foncier rural», une procédure optimisée de melkisation des terres collectives situées à l’intérieur des périmètres d’irrigation a été produite et sera incessamment formalisée par une circulaire conjointe du ministre de l’Intérieur et du ministre de l’Agriculture. A signaler également sur ce plan, l’achèvement de l’étude préparatoire de l’opération pilote de melkisation de 46.000 Ha au niveau du périmètre d’irrigation du Gharb. Au regard de l’activité «Foncier industriel», le manuel de procédures du Fonds des zones industrielles durables (FONZID) est en cours de finalisation. Ce fonds est doté de 30 millions de dollars dont 50% est une contribution du ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce, et de l’Economie numérique. Au volet du développement de trois zones industrielles pilotes, la mobilisation de l’assiette foncière nécessaire pour l’extension des deux zones industrielles à Had-Soualem et Bouznika et le développement d’une nouvelle zone à Sahel-Lakhyayta est pratiquement bouclée.

» Source de l'article: lavieeco

Autres articles