Revue de presse des principaux journaux Marocains

Actualite

Saga: De Philips à Signify, la transition vers la lumière intelligente s’accélère

14.12.2018 - 21:01

Le leader mondial de l’éclairage a radicalement modifié son business plan au fil des ans. Au lieu de se confiner à une logique de production, il s’est lancé dans celle de la création et la gestion de systèmes connectés dans l’ère de la LI-FI, la lumière intelligente qu’il a lui-même présenté au monde il y a 4 ans.

Le leader mondial de l’éclairage a radicalement modifié son business plan au fil des ans. Au lieu de se confiner à une logique de production, il s’est lancé dans celle de la création et la gestion de systèmes connectés dans l’ère de la LI-FI, la lumière intelligente qu’il a lui-même présenté au monde il y a 4 ans.

De la première lampe allumée à Eindhoven à ce jour, il s’est écoulé 127 ans pour Philips Lighting. Durant ce long périple, l’industriel a transité de l’éclairage conventionnel à la lumière intelligente, du confinement à la simple logique de production (lampes, luminaires, etc.) à la diversification de son offre qui englobe désormais les systèmes et les services.

Philips se mue, exploitant les impératifs de l’ère. A fin 2017, l’entreprise enregistre un chiffre d’affaires de 7 milliards d’euros, emploie 32.000 personnes dans plus de 70 pays, et investit 4,8% de son Chiffre d’affaires (354 millions d’euros) dans la recherche et le développement. Innover devient un must face à la fatalité de la croissance démographique accrue, et donc de l’urbanisation, car le besoin en énergie (en lumière, spécifiquement) s’intensifie au fil des ans. « En 100 ans, nous avons évolué de la satisfaction du besoin primaire d’éclairer à une technologie moins énergivore qu’est le LED », relate Karim El Khayati, DG de Philips Lighting pour la région Maghreb et Afrique de l’Ouest, en retraçant le parcours du leader mondial de l’éclairage à l’occasion des 70 ans de sa présence au Maroc.

Ainsi, nulle place dans le monde de demain à l’éclairage conventionnel, voué à l’extinction. Représentant 95% du chiffre d’affaires de Philips en 2007, il n’en représente que 35% dix ans après, cédant sa place au LED (65% du CA de l’entreprise). Entre-temps, le groupe emprunte en 2014 le virage de la LED connectée, ou l’éclairage intelligent, ce qui va induire la nécessité de repenser son business plan par la suite. « Vu le bon démarrage qu’elle connait, nous sommes convaincus que cette technologie va surpasser la LED en 2020 et devenir le standard sur le marché », prévoit M.El Khayati.

LED connectée, Késako ?

A l’ère de la rationalisation de la consommation, la LED connectée ou LI-FI signifie une lumière intelligente qui se connecte à des réseaux, des logiciels, des capteurs et des plates-formes de systèmes connectés. « En comparaison avec l’éclairage conventionnel, ces systèmes permettront une économie d’énergie allant jusqu’à 80%, tout en apportant une valeur ajoutée tel que l’analyse des données (big data) et l’apprentissage automatique (machine learning) », étoffe M.El Khayati. Rentable de surcroît, la lumière connectée a permis à Philips en 2017 de générer 900 millions d’euros de recettes en systèmes et services.

Tout cela nécessitait une restructuration. Pour accompagner le changement de cap, intervient le changement de nom et de l’identité visuelle. Philips Lighiting portera, à partir de l’année prochaine, le nom de Signify (signifier), qui induit que la lumière est un langage intelligent. « Ce nouveau nom traduit ainsi notre vision en faveur du potentiel extraordinaire de la lumière, capable de rendre le monde meilleur et la vie des individus plus agréable », explique ainsi El Khayati, rassurant que la marque Philips restera mais ne sera désormais qu’une marque parmi d’autres commercialisées par le groupe.

Un changement radical a ainsi été opéré dans le business model. « Avant, il suffisait de vendre des produits. Aujourd’hui, face à une consommateur plus exigeant, nous devons être inventifs en proposant des systèmes et des services à réelle valeur ajoutée », poursuit El Khayati. Une nouvelle marque voit ainsi le jour, et sous laquelle les systèmes connectés de Signify sont commercialisés : Interact. C’est une plateforme « évolutive et sécurisée » dédiée à l’Internet des objets (IoT).

Interact est opérationnelle au Maroc depuis le début de cette année. Parmi ses clients, « une grande école française qui a renouvelé son siège récemment, des banques, des industriels », nous explique El Khayati. Au niveau des collectivités territoriales, l’opérateur est en discussion avec certaines d’entre elles pour les convaincre du potentiel de la lumière connectée.

Pour 2019, l’entreprise projette de « démocratiser davantage la LED connectée » au Royaume à travers un programme de formation accessible « à qui en veut », poursuit le DG, couplées de formations de mise à niveau et de transfert de compétences pour les personnes opérant dans l’écosystème de l’éclairage. De même, des formations certifiantes seront ouvertes aux partenaires de la société, et ce pour accompagner ces derniers dans leur transformation « de vendeurs de produits à intégrateurs de solutions ». L’entreprise prévoit également de multiplier les forums d’échange et les ateliers pour sensibiliser autour de l’économie d’énergie.

 

 

 

» Source de l'article: lavieeco

Autres articles