Revue de presse des principaux journaux Marocains

Actualite

Atlas Voyages dévoile sa nouvelle stratégie

28.01.2019 - 21:02

La 12ème convention annuelle d’Atlas Voyages a été organisée à Tanger. La transformation digitale de la PME est au coeur du nouveau dispositif. L’objectif est d’atteindre un CA de près de 600MDH en 2019.

La 12ème convention annuelle d’Atlas Voyages a été organisée à Tanger. La transformation digitale de la PME est au coeur du nouveau dispositif. L’objectif est d’atteindre un CA de près de 600MDH en 2019.

C’est à bord du nouveau train LGV Al Boraq que Othman Chérif Alami, président d’Atlas Voyages a choisi d’emmener sa soixantaine de collaborateurs pour la 12ème édition du congrès national de l’entreprise organisé à Tanger. Après 2h30 de trajet, le groupe de cadres et d’employés d’Atlas Voyages venus de diverses villes du pays est arrivé dans l’emblématique cinéma Rif de la ville, où s’est tenue d’abord une présentation de l’histoire de Tanger racontée par Rachid Taferssiti, natif de la ville puis de l’attractivité de la ville par Abdelghni Ragal, directeur du CRT de la région Tanger-Tétouan Al Hoceima avant de présenter la nouvelle stratégie d’Atlas Voyages; «changer pour réussir».

Une stratégie axée sur la digitalisation pour répondre aux nouveaux défis et challenges notamment des GAFA auxquels fait face l’agence de voyages marocaine. «Nous avons développé notre propre système d’informations en 2015 qui s’est développé depuis avec une stratégie dédiée. En somme, 10MDH d’investissements ont été consentis pour le SI en 5 ans. Aujourd’hui, pour le marché chinois, nous avons signé avec le TO numéro 2 de l’Asie. Toutes les recherches effectuées en Chine pour un séjour au Maroc à travers ce TO permettront d’obtenir des résultats d’hôtels du Maroc issus de notre plateforme. Nous avons 500 hôtels partenaires. L’objectif est d’atteindre 1500. Nous aspirons également à développer de nouveaux canaux de distribution virtuels», déclare le président d’Atlas Voyages. Pour le marché domestique, axé sur le BtoC, une nouvelle application a vu le jour permettant à l’agence de connaître les préférences des clients, leurs habitudes et mode de consommation de voyages mais aussi leurs data, précieuse denrée du 21ème siècle.

Objectif de croissance de CA de 8% en 2019

Si l’année 2018 était une année de changement, 2019 sera celle du redécollage. En 2018, l’agence qui gère un réseau de 17 agences en propre et plus de 200 collaborateurs, a réalisé un chiffre d’affaires de 550 millions de dirhams et prévoit 592 MDH en 2019. Cette année, les revenus issus des agences physiques devraient représenter, selon les prévisions du top management, 46% du chiffre d’affaires de l’entreprise (272 MDH), le réseau des partenaires à l’International représentera 18% soit (107 MDH), le HRG (Organisation de services Corporate) 84 MDH et le canal MICE est prévu de capter 50MDH soit 9% du total CA, l’espace professionnel 31 MDH soit 5%. Le reste est attribué au site web, applications, API, call center… Par produit, l’aérien devrait concentrer 24% du CA de l’agence soit 143 MDH même si les compagnies aériennes ont réduit les quotas consacrés aux agences et les marges afférentes. Le voyage générera, d’après le président d’Atlas Voyages, 103 MDH soit 18% du chiffre d’affaires de l’entreprise. Il est suivi du pack circuit avec 97 MDH (16%), du pack religieux avec 23 MDH (4%), des hôtels à l’international 79MDH (14%), des hôtels Maroc avec 55MDH (9%) et le MICE qui devrait rapporter 66MDH soit (11%) du total. Les revenus attendus des Club Med dont Atlas Voyages est le représentant officiel au Maroc sont estimés à 17 MDH soit 3% et enfin les croisières rapporteront en 2018 environ 5MDH (1%). Pour concrétiser cette ventilation par produit, le management d’Atlas Voyages y met les moyens. Des études stratégiques réalisées par des cabinet de stratégie ont permis d’y voir plus clair. M. Alami a également prévu une nouvelle organisation, de nouveaux modules et fonctionnalités IT mais aussi d’importants investissements en marketing, nouvelles technologies et ressources humaines. Last but not least, il prône plus d’autonomie et de polyvalence des managers à coup de d’ateliers de formation et de transfert de compétences. Le système de motivation n’est pas en reste. Les primes, auparavant annuelles, seront dorénavant trimestrielles. Encore faut-il atteindre les objectifs escomptés.

» Source de l'article: lavieeco

Autres articles