Revue de presse des principaux journaux Marocains

Actualite

Maroc : Stagnation des prix des actifs immobiliers en 2018

20.02.2019 - 18:02

Les prix des actifs immobiliers se sont stabilisés durant l’année dernière, après une progression de 5,3% en 2017, indiquent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Les prix des actifs immobiliers se sont stabilisés durant l’année dernière, après une progression de 5,3% en 2017, indiquent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Cette stagnation a concerné l’ensemble des catégories d’actifs à savoir le résidentiel, le foncier et les biens à usage professionnel, précisent BAM et l’ANCFCC dans une note sur l’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI).

Pour leur part, les transactions ont connu une hausse de 4,5% qui reflète des accroissements dans toutes les catégories de biens avec des taux de 2,9% pour les actifs résidentiels, de 8,4% pour les terrains et de 9,1% pour les biens à usage professionnel, fait savoir la note.

Par ville, BAM et l’ANCFCC indiquent qu’à Rabat, les prix ont progressé de 3,7% et les transactions ont progressé de 22,7% retrouvant ainsi leur niveau de 2016.

A Casablanca, l’indice des prix s’est apprécié de 1,3%, avec des augmentations du résidentiel (+1,5%) et des terrains (+1,4%) et une baisse de celui des biens à usage professionnel (-0,9%). En parallèle, les transactions ont connu un repli de 3,8%, traduisant le recul des ventes d’appartements de 7,7%. Les prix ont fléchi de 5,5% et les ventes ont reculé de 16% à Marrakech, tandis qu’à Tanger, l’IPAI a enregistré une évolution de 1,8% et le nombre de transactions a augmenté de 19,8%, après trois années consécutives de repli.

Élaborés conjointement par BAM et l’ANCFCC, les IPAI sont calculés selon la méthode des ventes répétées qui permet de remédier au problème de l’hétérogénéité des biens immobiliers. Cette méthode ne prend en considération que les biens ayant fait l’objet d’au moins deux transactions au cours de la période concernée.

(Avec MAP)

» Source de l'article: lavieeco

Autres articles