Revue de presse des principaux journaux Marocains

Actualite

Périmètre agricole : Lancement d’un programme de protection contre le sanglier

04.03.2019 - 12:02

Les dégâts du sanglier dans les périmètres agricoles causent bien des soucis aux petits agriculteurs. Les dommages peuvent être parfois considérables malgré toutes les vigilances.

Les dégâts du sanglier dans les périmètres agricoles causent bien des soucis aux petits agriculteurs. Les dommages peuvent être parfois considérables malgré toutes les vigilances.

Pour faire face à cette situation et répondre aux doléances des populations concernées par cette problématique, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch a lancé samedi dernier, dans la commune rurale de Ammelne dans la province de Tiznit, un programme de protection contre les dégâts du sanglier. C’était en marge de la 9ème édition du festival de l’amandier de Tafraoute qui s’est déroulé du 1er au 3 mars.

Initié par l’Agence nationale de développement des zones oasiennes et de l’arganier (Andzoa), le programme aujourd’hui en marche, fait suite aux recommandations d’une journée scientifique organisée en 2012 à Tiznit, sous le thème : ‘’Sanglier et Agriculture’’. Lors de ce séminaire une technique américaine de protection contre les sangliers avait été présentée par des chercheurs américains de l’université Auburn de l’Alabama aux Etats Unis. Elle avait été par la suite expérimentée sur le terrain.

La méthode qui a fait ses preuves au cours d’opérations pilotes menées par l’Andzoa, se base sur la pose d’appâts, du maïs ou des dattes, dans des cages de captures et la pose de caméras à infrarouge pour le suivi à distance du comportement des sangliers.

Aujourd’hui avant la généralisation de ce dispositif aux périmètres agricoles menacées, le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts va s’atteler à mettre en place une réglementation qui définira le sort des effectifs des sangliers capturés. Dans les zones concernées, les populations sont impatientes de voir la mise en œuvre effective du programme de protection.

» Source de l'article: lavieeco

Autres articles