Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Exposition conviviale : Omar Barrada suit son «Intuition» par le pinceau

05.12.2019 - 21:35

Cette collection réunit une série d’œuvres retraçant l’interaction entre l’énergie créative de l’artiste et la matière. Pour ce faire, il y explore et puise au fond de lui-même, afin de raconter une histoire, celle des origines de la vie, celle des êtres vivants dans toutes leurs formes.

L’artiste-peintre marocain  Omar Barrada vient de dévoiler ses nouvelles œuvres intitulées «Intuition» lors d’une exposition conviviale jeudi dernier à Casablanca. Une collection dont les couleurs créent différents aspects. «Une toile a autant de formes et de significations que de regards qui la contemplent, et elle vit à travers ces derniers», précise l’artiste.

Quant à sa démarche artistique, elle n’est destinée ni à influencer ni à orienter. «Lorsque je crée, je pars d’une idée, d’une intuition, et je les suis en m’inspirant de la nature et de ses lois. Le tout en laissant libre cours à la matière que je travaille, que je façonne, mais qui impose aussi ses conditions», détaille-t-il.

Pour travailler sur cette collection, qui mêle la peinture et la sculpture, le créateur a eu recours à différentes substances dont l’aluminium, le verre, les peintures et les résines. «J’ai donné libre cours à toute la créativité que j’ai sentie en moi, où j’ai exploré différentes pistes et où j’ai soigneusement évité de me répéter, poussant le travail créatif à son paroxysme», commente Omar Barrada. En fait, le mélange de couleurs dans ses œuvres rappelle celui que l’on perçoit sur des verres dans la vie courante de par certains phénomènes que l’on perçoit sur des verres dans la vie courante de par certains phénomènes que l’artiste tente, selon ses dires, de « figer ! ». Le créateur ne manque pas, par l’occasion, de s’exprimer sur son inspiration qui réside autant dans sa personnalité d’artiste que dans sa contemplation de la nature, au sens de la création, et des lois qui régissent les phénomènes naturels. «Je ressens des émotions fortes et de l’apaisement devant les interactions des différents types de matières entre elles, l’équilibre qui s’y produit et la perfection qui en résulte. J’ai humblement choisi de figer cette interaction au moment où je ressentais cet équilibre», enchaîne-t-il.

A propos de son style, Omar Barrada indique qu’il pourrait se rapprocher de l’abstrait. Selon ses dires, les formes et les idées sont suggérées sans vouloir s’inscrire dans un courant d’art ou dans un autre. «Je crée en donnant forme à ce qui m’anime, à ce que je ressens dans mes tripes», ajoute-t-il. Dans ce sens, cette collection réunit une série d’œuvres retraçant l’interaction entre l’énergie créative de l’artiste et la matière. Pour ce faire, il y explore et puise au fond de lui-même, afin de raconter une histoire, celle des origines de la vie, celle des êtres vivants dans toutes leurs formes. Aussi, son intuition, voire son instinct lui permettent d’effectuer «ce voyage» et de retranscrire ce qui définit l’existant, sa structure intrinsèque, des mouvements incessants, des flux, des expansions et des contractions ; l’énergie, la lumière, les couleurs et les formes ; l’infini dans son immensité comme dans sa petitesse ; des émotions, etc.

Interrogé également sur son parcours académique, il dit avoir de multiples expériences dans les univers de la mode et du design. Cependant, il est autodidacte en art. «C’est quelque chose qui a toujours été naturellement omniprésent au fond de moi, et mon parcours artistique a été de ce fait assez empirique», confie-t-il. L’artiste précise également que son intérêt en la matière influence indéniablement son travail. Par contre, sa fibre artistique assez prononcée a dû rester en marge, ne s’exprimant que lors de certaines occasions mineures. Ayant suivi un parcours académique classique qui a abouti en école de commerce, ses premières expériences professionnelles ne l’ont jamais réellement comblé comme il le raconte. Par contre, l’artiste dit être un passionné des sciences, entre autres disciplines qui suscitent sa curiosité. Un premier virage a été pris au cours de multiples collaborations professionnelles avec différents artistes et des designers dans des domaines variés, notamment dans une entreprise de maroquinerie orientée vers l’export pour le compte de grands noms de la mode, mais aussi dans la joaillerie et la décoration. «Y ayant beaucoup appris, j’ai aussi renoué avec ma fibre artistique. Je sentais cependant que j’avais besoin d’exprimer plus librement ma créativité. La maturité aidant, j’ai cessé de réfréner cet appel et j’ai enfin osé revenir vers mon identité profonde et exprimer ma vocation, aussi loin que cette décision puisse être de la raison, et aussi proche soit-elle de l’intuition», révèle-t-il. Dès lors, il a entrepris de travailler sur cette première collection, qui est un miroir de ce qui le fait intrinsèquement vibrer. «A l’aube de ma quarantaine, je suis fier de présenter» Intuition, «ma première collection», conclut-il.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles