Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Une forte dynamique muséale en continu

07.01.2020 - 19:17

Impulsée par une fondation nationale qui répond à une volonté royale

Le musée de Barid Al Maghrib  dispose de plusieurs espaces d’expositions dédiés à la poste lors du protectorat, la poste après l’indépendance et la poste d’aujourd’hui.

L’année qui prend fin s’est distinguée par l’ouverture de nouveaux musées. Certains sont même spécialisés. C’est le cas du musée privé de musique à Marrakech, dédié à la culture artistique. Appelée «Mouassine», cette structure muséale ouverte dans la ville ocre met en valeur différentes traditions musicales dont la daqqa marrakchia, les musiques amazighe, arabo-andalouse et gnawa. Outre cette promotion, le musée, qui expose entre autres des instruments, se veut de créer une base de données consacrée à la musique au Maroc.

A son tour, le musée de Barid Al Maghrib a été inauguré après réaménagement. Ce bâtiment culturel à Rabat retrace l’histoire de la poste au Maroc. Il dispose de plusieurs espaces d’expositions dédiés à la poste lors du protectorat, la poste après l’indépendance et la poste d’aujourd’hui.

De même, la publicité a son musée également à Rabat. Cette structure retrace une centaine d’années de la publicité au Maroc.

Outre ces musées, ceux déjà existants ont abrité au cours de l’année des expositions et des événements assez intéressants qui ont grandement rapproché le public de l’art.

Une dynamique insufflée, en réponse à la volonté royale, par la Fondation nationale des musées qui a tendance à exporter l’art marocain à travers des expositions internationales et a, visiblement, consacré l’année 2019 également pour se pencher sur d’autres musées dont l’ouverture est prévue pour 2020. C’est le cas du 1er musée de la photographie qui sera ouvert en janvier au Fort Rottembourg de Rabat.

Dans ce sens, une carte blanche est donnée par Yasine Alaoui Ismail, alias «Yoriyas», sous le thème de «Sourtna». Aussi un autre musée de la musique sera ouvert à Dar Jamai de Meknès. De plus, le musée Borj Belkari, appelé également musée de la poterie de Meknès, sera inauguré.

A son tour, le musée de Bab Okla de Tétouan verra le jour tout comme le musée de la place Jamaa El Fna qui retracera le patrimoine immatériel de Marrakech. Des structures de nature à drainer des visiteurs comme c’est le cas du Musée Mohammed VI à Rabat qui abrite des expositions mondiales et des événements de grande envergure à l’instar de la Biennale de Rabat qui a reçu 140 mille visiteurs. En 2020, il est prévu que ce grand musée de la capitale abrite des expositions consacrées à l’artiste-peintre marocain Fouad Bellamine, au précurseur de la peinture moderne occidentale, Eugène Delacroix, et à l’art contemporain africain.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles