Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Près de 5 millions de dirhams pour quatre salles obscures

09.01.2020 - 19:37

Aide à la numérisation, à la modernisation et à la création des salles de cinéma

Ce soutien a pour objectif de consolider la transparence en matière de promotion cinématographique, de généraliser l’adoption du système des guichets électroniques et de renforcer les opportunités de distribution.

La commission d’aide à la numérisation, à la modernisation et à la création des salles de cinéma a attribué des aides à quatre salles de cinéma, indique le Centre cinématographique marocain (CCM). «Pour statuer sur les dossiers reçus par son secrétariat et éligibles à l’aide à la numérisation, à la modernisation et à la création des salles de cinéma, tout en prenant en considération l’évaluation des dossiers selon les critères, conformément aux dispositions de l’arrêté conjoint du ministre de la communication, porte-parole du gouvernement et du ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances chargès du budget, n° 2491.12 (du 19 septembre 2012)», indique le communiqué du CCM. Ainsi l’aide à la modernisation a concerné deux salles.

Il s’agit en effet du cinéma Dawliz de Meknès avec un montant de 623.803,00 DH et le cinéma de Mégarama Goya de Tanger avec un montant de 1.000.000,00 DH. En ce qui concerne l’aide à la création, elle est accordée au cinéma Mégarama de Rabat avec un montant de 2.200.000,00 de dirhams. S’agissant de l’aide à la numérisation, elle est attribuée au cinéma Mégarama Goya de Tanger avec une somme de 1.000.000 de dirhams. Pour rappel, la commission d’aide à la numérisation, à la modernisation est présidée par Mohamed Mellouk et constituée de Siham Elfaydi, Fadwa Amellal, Abdellah Refaif, Mohamed Layadi, Ahmed Larhmam, Mohammed Kharraz et Samir Bouchaibi.

Selon le CCM, ce soutien a pour objectif de consolider la transparence en matière de promotion cinématographique, de généraliser l’adoption du système des guichets électroniques et de renforcer les opportunités de distribution, en veillant à diversifier l’offre et lutter contre le monopole. Ce soutien aspire également à l’élargissement du réseau des salles de cinéma dans le cadre d’une distribution équitable de structures culturelles aux niveaux régional et national.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles