Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Exposition initiée par l’ambassade du Japon à Rabat : Les poupées nippones dans tous leurs états

15.01.2020 - 19:25

Ce raffinement artistique a permis aux poupées japonaises de sortir de leur statut de simples jouets et d’occuper un genre à part entière dans le domaine de l’artisanat traditionnel japonais.

L’ambassade du Japon organise jusqu’au 6 février à Rabat une exposition culturelle intitulée «Les poupées du Japon». Un show d’œuvres qui présente, selon les initiateurs, une collection de la Fondation du Japon, organisme public chargé de promouvoir les échanges culturels. Cette collection présente, selon la même source, «les poupées traditionnelles de différents styles». A travers cette collection, les visiteurs de la salle culturelle de l’ambassade peuvent, comme le précisent les organisateurs, prendre connaissance de divers aspects culturels des Japonais.

En détail, les poupées exposées sont, selon la même source, ornementales de styles traditionnels, créées par «les plus grands maîtres artisans d’aujourd’hui». Chaque œuvre, ayant sa propre histoire, reflète la culture et l’esprit du peuple japonais. Ainsi, les poupées «Hina» sont celles de la fête des filles, célébrée le 3 mars de chaque année, représentant le couple impérial. Quant aux poupées de la fête des garçons, célébrée le 5 mai de chaque année, elles  représentent des samouraïs et des héros légendaires. De leur côté, les poupées de théâtres traditionnels sont des personnages du théâtre classique japonais «Nô», créé vers la fin du 14ème siècle. Il est, selon la même source, caractérisé par un raffinement extrême et un symbolisme très poussé. Dans ce théâtre, les acteurs du Nô portent souvent des masques, et leurs costumes, d’étoffe riche et aux lignes d’une sévère simplicité, sont hautement stylisés. A leur tour, les poupées représentant le théâtre Kabuki, créé à la fin du 16ème siècle, font leur show dans cette exposition. Il s’est notamment développé et popularisé pendant l’époque «Edo». «C’est un genre théâtral très animé aux décors et aux costumes extravagants constituant une beauté spectaculaire», enchaînent les initiateurs. Aussi, les marionnettes de Bunraku s’affichent dans ce show d’œuvres. C’est aussi le théâtre classique de marionnettes apparu au début du l’époque Edo. A propos de cette ère, les organisateurs remontent le temps. «C’est à l’époque Edo (1603-1867) que les poupées ont connu une importante diversification pour leurs formes, styles et rôles», détaille la même source.

Mieux encore, cette exposition comprend d’autres poupées et figurines qui racontent quelques scènes de la vie traditionnelle des Japonais. Elles sont faites en bois, en papier, en tissu ou en terre cuite, en utilisant diverses techniques afin de créer une beauté d’expression dans une harmonie riche en couleurs. Ce raffinement artistique a, selon la même source, permis aux poupées japonaises de sortir de leur statut de simples jouets, et d’occuper un genre à part entière dans le domaine de l’artisanat traditionnel japonais.

Une exposition qui vaut le détour. Pour rappel, l’entrée est gratuite de 9h à midi et de 14 h à 17h sur présentation de la carte d’identité nationale ou du passeport.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles