Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

15 artistes exposent pour la bonne cause

20.01.2020 - 14:43

Ils s’expriment sur la transition écologique

La 2ème exposition-vente caritative «#LesYeuxOuVerts» se tiendra du 16 janvier au 25 février dans l’espace Artorium à Casablanca, pour le grand bonheur d’écoles publiques. Une manifestation initiée par l’association Enfance Maghreb Avenir (EMA), qui œuvre pour la réhabilitation d’écoles publiques dans les quartiers défavorisés du Grand Casablanca et de Marrakech.

Cette exposition, élaborée et conçue dans le cadre du projet EMArt, offre, selon les initiateurs, une balade poétique qui interpelle, en une quarantaine d’œuvres, sur la thématique de la transition écologique, à travers le prisme de la création. En outre, les artistes s’expriment, pour cette deuxième édition, sur cette transition et proposent de faire un pont avec l’éducation.

Entre peintures, photographies, sculptures et vidéos de 15 artistes, ce show d’œuvres aborde, selon la même source, la transition écologique et suggère 4 visions du monde. Il s’agit de l’Observation, l’Équilibre, la Folie et la Conscience. Le tout étant de manière directe ou suggestive, avec une sensibilité artistique et un engagement évident à la fois pour l’écologie et pour la bonne cause menée par EMA.

 

A propos de cet événement, la présidente de l’association EMA indique : «Nous sommes particulièrement fiers de concrétiser les efforts de ces derniers mois de travail avec l’équipe EMArt. Notre objectif à travers cette exposition est d’attirer l’attention des mécènes, des collectionneurs et du grand public afin de venir en aide à l’éducation dans le secteur public au Maroc».

Pour rappel, les rentes des œuvres exposées sont destinées à financer la reconstruction et la mise aux normes d’écoles publiques du Grand Casablanca notamment le Centre de formation par l’apprentissage de Nouaceur, dans lequel soixante enfants, âgés de 15 à 20 ans, déscolarisés, pourront apprendre un métier adapté au marché de l’emploi. Cela étant, cette manifestation artistique sera accompagnée, le 22 janvier, de la conférence «Les artistes ne peuvent pas rester indifférents?», de l’auteur Paul Ardenne. Aussi, une table ronde «La transition écologique : art et architecture, même combat ?», parrainée par l’Institut français de Casablanca est prévue le 30 janvier. Selon les organisateurs, ces rencontres inviteront le public à s’interroger sur l’urgence de la transition écologique.

Quant à la 1ère édition, la lumière était mise sur l’action de l’ONG EMA pour l’éducation à travers l’exposition #BâtirUnAvenir pour révéler la capacité des artistes à éveiller les consciences.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles