Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

«Archéologie de l’intime» à la Fondation Dar Bellarj de Marrakech

26.02.2020 - 21:14

Elle restitue les travaux collaboratifs de photographie par les Mamans Douées

Dans le cadre des programmes publics de la Foire 1:54 d’art contemporain africain à Marrakech , la Fondation Dar Bellarj accueille l’exposition intitulée «Archéologie de l’intime. Mémoire et imaginaire d’album photographique» et ce du 21 février au 31 décembre 2020. Ce projet restitue les travaux collaboratifs de photographie par les Mamans Douées avec les artistes Laila Hida, Nour Eddine Tilsaghani et Hassan Hajjaj. Selon les organisateurs, «cette exposition articule ainsi trois relations au photographique : l’album de famille comme outil de recomposition des histoires personnelles et lieu de croisement avec l’Histoire au sens large, l’autoportrait comme terrain d’expérimentation des fictions individuelles et enfin le banal et la vie quotidienne comme terreau de la créativité à l’ère de la photographie sociale et du téléphone portable».

Au cœur de ce travail et en position d’auteures, 11 femmes de la médina de Marrakech mettent la photographie au service de la mémoire intime, renouvellent leur regard sur la familiarité du quotidien et proposent des fictions de femmes au croisement de leurs rôles sociaux: mères, épouses, filles, sœurs, mais aussi, artisanes, cuisinières professionnelles, chanteuses, poètes, etc.

Ainsi la première salle accueille des archives photographiques personnelles qui côtoient des archives historiques du discours sur la condition de la femme marocaine, notamment à travers les écrits de figures telles que Fatima Mernissi et Zakya Daoud à l’époque de la revue Lamalif. Dans une autre salle, trônent 11 autoportraits tirés en grands formats en même temps que la documentation de leur processus : instantanées photographiques des premiers essais, vidéos du processus décrivant les méandres du choix esthétique (cadrage, composition, lumière, etc.).

Enfin, une salle minimale et interactive fait des visiteurs des complices et témoins des vies personnelles des Mamans Douées en les invitant à faire défiler les images à partir de téléphones portables accrochés à hauteur d’œil.  L’exposition s’accompagne d’un catalogue commenté mettant en perspective le sens, la puissance et les enjeux du projet «Archéologie de l’intime». Cet événement marque, selon les organisateurs, le début d’une série de manifestations célébrant les 20 ans d’action de la Fondation Dar Bellarj auprès des communautés de la médina de Marrakech, confirmant sa position comme lieu de proposition d’un art socialement engagé.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles