Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Rabii Kati se glisse dans la peau du célèbre «Suleiman Bacha El-Barouni»

30.03.2020 - 13:35

ll incarne le rôle principal dans la grande production arabe «El Zaaiman»

«J’ai l’honneur de jouer cette personnalité. Ce combattant militant arabo-amazigh libyen, avec qui je tisse une relation émotionnelle».

Le jeune acteur Rabii Kati annonce son grand retour durant le mois sacré de Ramadan. Il participe dans la production arabe inédite intitulée «El Zaaiman» dont lequel il campe la célèbre personnalité révolutionnaire libyenne «Suleiman Bacha El Barouni» qui sera diffusée sur une chaîne libyenne. Sur sa page Facebook, l’acteur a annoncé fièrement sa participation à cette série très attendue. «J’ai l’honneur de jouer cette personnalité. Ce combattant militant arabo-amazigh libyen, avec qui je tisse une relation émotionnelle. L’art est à l’ère des grands défis. Que Dieu nous aide tous, artistes, techniciens et personnels de production, pour bien mener cette série». En effet, «El Zaaiman» est réalisé par Ossama Rizq. Il est écrit par Azza Chalabi et Ahmad Nabil et produit par Oualid El Lafi. La série retrace en effet la vie de deux célèbres personnalités militantes de Suleiman Bacha El Barouni et Bachir Al-Saâdaoui durant la période de 1887 et 1923.

Selon Rabii Kati, «la série réunit plus de 250 acteurs issus de différents pays arabes». Acteur confirmé, Rabii Kati est lauréat de l’Institut supérieur du théâtre et de la promotion culturelle. Il a débuté sa carrière sur scène avec des rôles dans trois pièces en Europe, en Belgique et en France. Parallèlement, il a participé à plusieurs séries télévisées égyptiennes, marocaines et syriennes. Au cinéma national, il s’est démarqué par son premier rôle dans le film «Abwab Al Jenna» (Les Portes du Paradis), des frères Soheil et Emad Nouri, suivi d’un deuxième film du réalisateur Hassan Benjelloun «Fin Machi y’a Moshé» (Où vas-tu Moshé ?). Son premier téléfilm a été «L’Arbre du Mausolée». De même, il s’est distingué dans les comédies marocaines «Road To Kabul» de Barhim Chkiri et «30 Melyoun» de Rabii Shajiid. L’acteur a des expériences importantes au plan international. Il a joué le rôle de «Abou» dans le film français «Terre de Lumière». De même, il a joué dans une production en arabe classique, dans laquelle il a campé le rôle du héros «Niran», un chef suprême chargé de protéger un royaume contre ses ennemis.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles