Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

La journée mondiale du théâtre survient en pleine épidémie du Covid-19 : L’appel de détresse des comédiens

03.04.2020 - 21:14

«Nous appelons  les parties gouvernementales concernées à estimer qu’une partie de la classe ouvrière  artistique est concernée par ces mesures d’urgence»,  précise le  syndicat dans un communiqué émis le 27 mars à l’occasion de la célébration de la journée mondiale du théâtre.

L’art des planches, dont la fibre est joyeuse et conviviale, est souffrant de par les mesures prises en pleine crise sanitaire. Un état d’âme éprouvé par le Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques qui entérine ces démarches dont la création du Fonds Covid-19, initié par le Souverain. Dans ce sens, cette structure, qui se félicite de ce fonds destiné à appuyer l’économie nationale et les couches sociales touchées par cette crise, ne manque pas de lancer un appel suite à l’annulation de plusieurs manifestations culturelles.

Tenir compte de la classe ouvrière artistique
«Nous appelons les parties gouvernementales concernées à estimer qu’une partie de la classe ouvrière artistique est concernée par ces mesures d’urgence», précise le syndicat dans un communiqué émis le 27 mars à l’occasion de la célébration de la journée mondiale du théâtre. Des mesures qui accompagnent également le plan gouvernemental consacré à la prévention que ce soit pendant ou après la crise. Dans ce sens, la structure artistique met notamment l’accent sur l’article 6 du décret-loi n° 2.20.292 portant sur les dispositions relatives à l’état d’urgence sanitaire et aux procédures de sa déclaration. En vertu de cet article, tous les délais prévus par les textes juridiques et réglementaires seront suspendus durant la période de l’état d’urgence sanitaire annoncée et jusqu’à l’annonce officielle de sa fin. A ce propos, le syndicat rappelle une lettre adressée, le 17 mars dernier, au chef de gouvernement dans laquelle il formule des suggestions en rapport avec des mesures.

Déboursement du  reliquat du soutien public
Cette structure artistique propose «de simplifier et d’accélérer le déboursement du reliquat du soutien public octroyé aux troupes de théâtre, notamment celles ayant honoré leurs engagements». Le syndicat suggère également de «retarder la mise en œuvre des délais de paiement, prévus dans les contrats conclus entre les sponsors gouvernementaux, les établissements qui en relèvent et les collectivités territoriales, concernant les engagements qui ne sont pas entièrement honorés». Dans ce sens, la même source recommande d’avancer une partie des montants convenus dans les contrats dans l’attente d’honorer entièrement les engagements et de la sortie de cette crise. Des propositions qui trouvent, selon le syndicat, des échos également dans la circulaire du ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration comme le soulève la même source. En effet, cette circulaire stipule d’accélérer le rythme de règlement des échéances. Et ce n’est pas tout. Le syndicat lance aussi un autre appel.

Accélérer le soutien  au titre de 2019
«Nous réitérons nos demandes, au ministère de la culture, de la jeunesse et des sports, pour accélérer le règlement de l’ensemble des échéances dues aux troupes de théâtre subventionnées au titre de la saison 2019». Ce soutien concerne, selon la même source, la domiciliation des troupes, la production, la promotion et les tournées. «Nous demandons également au ministère d’accélérer l’annonce du plan de soutien au titre de 2020 et de procéder à une consultation d’urgence afin de veiller sur l’avenir du secteur après cette crise», ajoute le syndicat. Ces deux demandes n’ayant, selon la même source, aucun trait à la conjoncture du Covid-19. «L’absence de dialogue a abouti à un vide et à la perte des droits des troupes et artistes», estime le syndicat qui rappelle que déjà une bonne partie de comédiens a une situation sociale précaire.
De son côté, le Bureau marocain des droits d’auteur (BMDA) a récemment annoncé l’adoption de mesures exceptionnelles au profit de ses abonnés suite à l’annulation des manifestations culturelles et artistiques, programmées durant l’année en cours, à cause de l’épidémie du coronavirus. Pour rappel, le Bureau a procédé à la distribution des droits avant les dates prévues. Ainsi, les inscrits au BMDA peuvent en bénéficier.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles