Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Nouvelle publication : Les secrets féminins font leur révolte par la plume de Rachida Belkacem

05.04.2020 - 15:05

Rachida Belkacem, une des figures de la culture en France et dans le Maghreb, vient de publier un roman intitulé «La révolte des secrets».

Une œuvre qui, selon l’écrivaine, «fait d’une femme son personnage central sans tomber dans le déjà-vu ou alors certains clichés éculés qui réduisent la portée du caractère et en donnent une vision, sinon caricaturale, du moins tronquée». Ainsi, Rachida Belkacem offre un autre regard sur la femme. «Ni féminisme de bas étage, ni militantisme primaire, à la fois pétri de rancune et de ressentiment, mais le cheminement d’une femme, qui va vers sa lumière», détaille l’auteure. Selon ses dires, ce livre aborde le sujet de la résilience et de la transmission d’un traumatisme, devenu secret, et ce, sur plusieurs générations.

«La place de la femme y est centrale comme un fil conducteur», enchaîne-t-elle. Pour elle, la singularité de chacune des femmes, dans l’œuvre, se complétant pour finir par ne parler que d’une seule voix, qui grâce à leur courage, à leur force, à leur persévérance et leur union font avancer le monde pour être libres et dignes. «La narratrice traversant une maladie découvre peu à peu l’histoire des femmes dans sa vie. Elle se rend compte du même coup de sa propre histoire et condition en se dépassant pour être libre et apaisée», poursuit Rachida Belkacem.

Comme elle l’explicite, ce roman va au bout des méandres d’une vie avec ses nombreuses ramifications, à travers les souvenirs, les rêveries, les espoirs, les attentes et le désir de ne rien céder de sa féminité à un monde cruel. «Là où la lumière nous inonde il y a la vie. Pourtant nous naissons avec cette lumière. Il nous suffit d’être prudents, non pas qu’elle soit volatile, bien au contraire sa puissance jaillit presque toujours dans ces moments les plus obscurs. Cette lumière peut prendre parfois la forme d’un mot, d’un visage, d’un lieu, d’un moment ou même d’un partage. Il faut de la beauté intérieure pour reconnaître cette lumière et de la persévérance pour la garder intacte. Il faut tenter de préserver cette lumière si fragile dans ce monde, elle nous humanise et sa grâce est infinie», estime l’auteure.

Dans l’ensemble, ce livre est, selon ses dires, un don d’amour, un cri du cœur, une percée subtile par une femme qui offre un regard sans compromis sur les femmes, sur la passion de vivre, sur la soif de liberté, sur le courage d’aller au bout de soi sans compromis ni violence. Pour elle, «il réside en chaque femme un chemin qui mène à la vie». C’est pourquoi ce livre est un hommage à toutes les femmes qui ont été une source d’inspiration pour moi et pour tant d’autres femmes, de sa grand-mère à celles de son quotidien, à toutes ces pionnières, ces femmes, modèles de courage et d’abnégation, ces femmes fortes, solides, conciliantes aussi. C’est un hymne à toutes celles qui se sont battues pour faire avancer nos droits et nos libertés, à ces femmes qui dépassent la douleur, la soumission, la stigmatisation et se réalisent au-delà de tout, pour elles et pour toutes celles qui rêvent de belle liberté.
«Je crois profondément qu’être femme, c’est un don. C’est aussi une chance de pouvoir écrire sur toute une vie, avec ses hauts et ses bas, avec ses espérances et ses illusions, avec ce va-et-vient entre la volonté de créer à soi des univers épars où l’on peut laisser déployer notre folie et notre désir de faire éclater en morceaux toutes les formes de frontières. Je pense que mon roman est un récit qui dit non aux lisières et qui ouvre sur tous les champs de possible», conclut-elle.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles