Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Confinement : Quand les galeries d’art s’exposent sur les réseaux sociaux

16.04.2020 - 19:19

Focus artistes, catalogues en ligne, sélection d’œuvres…

De nombreuses galeries d’art tentent de trouver des solutions afin de promouvoir leurs artistes en cette période de confinement. C’est l’exemple de la galerie casablancaise So Art Gallery. Celle-ci a donc planifié sur les réseaux sociaux un contenu qui se veut excitant. «Afin de continuer à accompagner nos artistes, mettre en valeur leur travail et le donner à voir, notre galerie est active sur le Web et les réseaux sociaux. Elle présente des focus artistes, catalogues en ligne, sélection d’œuvres», explique à ce sujet Ghizlane Guessous Boutaleb, fondatrice de la So Art Gallery.

Très active sur le Net, la galerie partage avec les amateurs de l’art une sélection éclectique de découvertes artistiques. Podcasts, documentaires sur l’art, visites virtuelles de musées ou encore des cours en ligne, chaque jour, elle propose une activité à faire depuis le confort de votre canapé. De même, la galerie partage l’actualité de l’un de ses artistes et invite le public à plonger chaque jour dans l’une des œuvres de sa collection. Outre So Art Gallery, la galerie d’art Atelier 21 partage quant à elle tout son contenu sur les réseaux sociaux.

Chaque jour, elle présente sa page Facebook, un focus sous forme d’entretien avec un de ses artistes. Parmi ces entretiens réalisés on retrouve les artistes contemporains Nabil El Makhloufi ou Majida Khattari. Le Comptoir des Mines Galerie, située à Marrakech, a préféré en cette période à se tourner vers le Web. D’ailleurs, elle présente quelques œuvres d’art de ces grands artistes. «Il s’agit des productions spécialement faites pour notre stand d’art contemporain à Art Dubaï 2020 qui devait avoir lieu dans les prochains jours», expliquent les responsables de la galerie. Ainsi, parmi les artistes, on note Mustapha Akrim Mohamed Arejdal, Mariam Abouzid Souali, Mohammed Fettaka, Khalil Nemmaoui et Fatiha Zemmouri.

Des artistes confinés mais inspirés

Le confinement est une source d’inspiration pour plusieurs artistes. Plusieurs parmi eux sont isolés dans leurs ateliers, durant cette période difficile, pour s’adonner à la création. C’est le cas de quelques artistes africains comme Ngimbi Bakambana, Moustapha Baidi Oumarou, ou Angelo Dakouo qui préparent actuellement une exposition collective intitulée «Souffle d’Afrique», initiée par la So Art Gallery. «Le cadre collectif est une opportunité pour comparer les expériences, relativiser les points de vue esthétiques, mais aussi favoriser le dialogue culturel et artistique. Et cela est précieux en ces temps d’isolation», indique la responsable de la galerie. Selon elle, l’exposition «Souffle d’Afrique» donnera à voir plusieurs œuvres, figuratives, abstraites, semi-abstraites, ainsi que des tapisseries.

En attendant cette exposition, ces artistes tentent de s’exprimer à travers divers registres plastiques, et ils parleront particulièrement de comment ils vivent cette période d’isolation, et comment ils continuent de créer malgré l’ambiance actuelle. «N’étant pas encore en confinement total, je vis cette période tant bien que mal mais avec une inquiétude persistante, essayant de trouver un moyen pour faire face à cette pandémie et protéger les miens également… la vigilance est au rendez-vous. La situation actuelle a des inconvénients et des avantages, mon activité artistique est considérablement impactée, vu que la présentation de mon travail nécessite le regroupement de personnes, or l’isolation est à l’ordre du jour. L’avantage, c’est que cette période nous offre beaucoup de temps, nous permettant de faire la part des choses, en allant vers l’essentiel», témoigne l’artiste malien Angelo Dakuo.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles