Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Diffusé sur Al Aoula : «Aabaq Attourath», un documentaire pour reconsidérer les coutumes du Maroc

14.05.2020 - 15:19

«La profondeur de l’idée de cette émission est basée sur la poursuite ardente de la mise en lumière de l’art de vivre marocain sublime et simple à la fois».

Ainsi s’exprime Mohamed Ben Sidi, concepteur et directeur artistique de ce programme réalisé par Abdellah El Abdaoui et produit par la société Aghlal. Comme il le précise, cet objectif a été atteint, lors du tournage, «en retraçant ces rituels et coutumes à travers des séquences représentant toute coutume ou tout rituel jalonnées de commentaires présentés par des spécialistes, acteurs et simples citoyens œuvrant dans un domaine ayant trait à la thématique faisant l’objet de l’épisode».

En outre, l’idée de cette émission vise à révéler des coutumes et habitudes qui distinguent le Maroc des autres sociétés que ce soit concernant les différents aspects de la vie à l’instar du mariage, du baptême et de circoncision ou ayant trait à des occasions religieuses et sociales différentes dont les Marocains ont hérité la célébration pour des siècles passés.

En émettant «Aabaq Attourath» (senteur du patrimoine), la chaîne Al Aoula parie, à travers ce docu-fiction culturel, sur l’identification, auprès des téléspectateurs et jeunes générations notamment, des habitudes et coutumes de la communauté marocaine authentique et enracinée au fil de l’histoire à travers une tournée ayant englobé plusieurs zones des différentes régions du Royaume en se basant sur des séquences de représentations et déclarations de chercheurs en patrimoine et intéressés par des habitudes, coutumes et rituels religieux, sociaux et économiques de toute zone.

Déjà, les téléspectateurs ont découvert ce programme hebdomadaire diffusé tout au long du mois sacré le temps du premier épisode qui a mis en lumière la thématique du baptême dans la ville de Meknès et sa célébration ainsi que ses particularités par rapport à d’autres zones. Un épisode qui a eu un bon écho chez les téléspectateurs de la chaîne.

Ce succès n’était pas une exception puisque le deuxième épisode a été consacré, depuis les sources Oum Rbiâa, à la thématique de «la circoncision amazighe». A ce propos, les téléspectateurs au Maroc et ailleurs ont vivement apprécié le patrimoine authentique et enraciné dans l’histoire des tribus des Zayan. Chose qui s’est traduite dans les commentaires des téléspectateurs sur les réseaux sociaux de la société nationale de radiodiffusion et de télévision.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles