Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

L’UE récompense ses talents littéraires

21.05.2020 - 19:15
L’Union européenne (UE) a dévoilé mardi les noms des lauréats de son Prix de littérature pour 2020.
Treize talents littéraires ont été distingués cette année dans le cadre de ce prix qui révèle des auteurs nouveaux et émergents en provenance des quatre coins de l’Europe, soulignant la richesse de la littérature européenne contemporaine tout en mettant en lumière le riche patrimoine culturel et linguistique du vieux continent.
Parmi les lauréats de cette édition figurent Nathalie Skowronek de Belgique, Lana Bastašić de Bosnie-Herzégovine, Maša Kolanović de Croatie, Stavros Christodoulou de Chypre, Asta Olivia Nordentoft de Danemark, et Made Luiga d’Estonie. 
La liste des lauréats comprend également Matthias Nawrat d’Allemagne, Shpëtim Selmani du Kosovo, Francis Kirps du Luxembourg, Stefan Bošković de Monténégro, en plus de Petar Andonovski de Macédoine du Nord, Maria Navarro Skarange de Norvège et Irene Solà d’Espagne.
“Aujourd’hui, nous nous réunissons en Europe pour offrir à certains de nos meilleurs auteurs émergents le tremplin qu’ils méritent pour grandir et enrichir nos vies et nos sociétés”, a commenté la commissaire européenne en charge de la culture, Mariya Gabriel qui se félicite de voir l’UE “pleine de talents qui méritent” son soutien.
Lancé par la Commission européenne en 2009 et soutenu par le programme Europe créative, le prix de littérature de l’Union européenne est organisé en partenariat avec l’industrie du livre. 
Des jurys nationaux composés d’éditeurs, de libraires, d’auteurs et de critiques sélectionnent les lauréats de chacun des pays participants. Chaque gagnant recevra un prix de 5 000 euros. 

Concours

Le Réseau de lecture au Maroc a lancé récemment un “concours national pour la créativité des lecteurs au temps du coronavirus”, en deux catégories, nouvelles et beaux-arts et qui se poursuit jusqu’au 30 mai.
Ce concours vise à “à documenter le moment historique que traversent aujourd’hui toutes les nations, “indique un communiqué du réseau, ajoutant qu’il consiste également “à encourager les talents créatifs des enfants et des jeunes élèves et étudiants, en raison de notre conviction que la créativité contribue à affiner les âmes et les exhorte à de nobles valeurs humaines”.
La compétition, ouverte aux personnes âgées entre 7 et 34 ans, exige que les participants n’évoquent que des événements, des attitudes, des comportements et des sentiments en cette période de confinement, ainsi que des valeurs humaines comme l’égalité, la solidarité, la paix, la cohabitation et le respect des droits de l’homme tels que les droits à la santé, à l’éducation, à l’emploi et à la liberté d’expression, précise-t-on de même source.
Dans la catégorie des nouvelles, le nombre de mots doit osciller entre 400 et 2000 mots, et l’œuvre doit être le fruit d’un effort personnel, qu’elle ne soit pas publiée avant et il doit être correctement écrit, tandis que pour ceux qui souhaitent participer à la catégorie des beaux-arts, ils ne doivent présenter qu’un seul tableau, selon le communiqué.

» Source de l'article: liberation

Autres articles