Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Les sons d’oiseaux du Maroc et région documentés en son et image

03.07.2020 - 07:40

Un beau-livre qui paraît ce 1er juillet chez des éditions anglaises

Inédit. Le nouveau livre intitulé «Maroc: le partage des oiseaux» (Morocco: sharing the birds) paraît ce 1er juillet aux éditions anglaises ‘The Sound Approach’. Cette publication est, selon la maison d’édition, le fruit de nombreuses années de travail de l’ornithologue néerlandais Arnoud B Van Den Berg et de «The Sound Approach» spécialisée dans les sons des oiseaux ; d’où leur nom.
A lui seul, l’auteur, Arnoud B van den Berg, a, selon les éditions, «visité le Maroc régulièrement depuis de nombreuses années pour observer et étudier les oiseaux». Ainsi, l’auteur s’est, au cours des 50 dernières années, rendu, selon la même source, régulièrement au Maroc pour guider les «birdwatcheurs» (ornithologues), réaliser des projets de recherche ou encore enregistrer et jouir des sons d’oiseaux. Durant ces visites, il a pratiquement sillonné les quatre coins du pays depuis les zones humides de la région du Gharb jusqu’à Aousserd, en passant par les montagnes de l’Atlas, Merzouga et Souss. Et ce n’est pas tout.

«Ce merveilleux nouveau livre est plus qu’un simple texte, car il regorge de sons d’oiseaux de la région du Maghreb», exaltent les éditions. Selon la même source, le lecteur y trouvera des explications détaillées des sons de toutes les alouettes, les traquets, les gangas et les engoulevents; des enregistrements illustrés de photographies des mêmes oiseaux, ainsi que des planches de l’Alouette de Dunn et du Traquet de Seebohm du célèbre dessinateur d’oiseaux, Killian Mullarney ; des histoires d’espèces en danger critique, notamment le Courlis à bec grêle, l’Ibis chauve, l’Outarde houbara et le Turnix d’Andalousie ; de nouveaux critères d’identification sonore solides pour les espèces du Maghreb telles que la famille des cisticoles, le Dromoïque du désert et les pinsons ; ainsi que des sons d’oiseaux magnifiques tels que le Tchagra à tête noire, le Prinia à front écailleux et le Moineau blanc.
Dans l’ensemble, ce livre en format relié de 314 pages comprend 321 enregistrements sonores, 100 sonagrammes, deux planches en couleur et 161 photographies en couleur. Ils sont tous présentés et mémorisés à travers des histoires personnelles et des explications sur les chants d’oiseaux de la région du Maghreb. Selon la même source, tous les sons mentionnés dans le livre sont disponibles sur un flash USB de 16 Go. Les fichiers de haute qualité peuvent être écoutés avec un casque. Aussi, les fichiers de plus petite taille peuvent être écoutés sur des appareils mobiles. En plus des sons présentés dans le livre, l’USB contient 573 enregistrements de 141 «espèces clés du Maghreb», avec un PDF pour les légendes.

En outre, l’USB contient des livrets ePUB3 avec les 573 sons des «espèces clés du Maghreb». Ceux-ci peuvent être téléchargés sur le téléphone, ou lus et écoutés avec un lecteur interactif comme iBooks (Apple iOS) ou Lithium (Android). «Tout cela pour un apprentissage facile et pour profiter des sons des espèces les plus spéciales de la région», enchaînent les éditions.
Quant au titre du livre, il fait, selon la même source, référence à ‘The Sound Approach’ qui partage les sons d’oiseaux ainsi que les expériences avec les observateurs d’oiseaux aussi bien les visiteurs que les résidents au Maroc et dans les pays voisins. «Mais il y a aussi une notion plus romantique du «partage des oiseaux», car le Maroc a un rôle si important en tant que zone d’escale et/ou d’hivernage pour un grand nombre d’oiseaux migrateurs et hivernants de l’Europe occidentale. Cela signifie que de nombreuses espèces d’oiseaux du Maroc et d’Europe sont interconnectées. En effet, un grand nombre d’oiseaux migrateurs européens passent des mois au Maroc, et peuvent être assez familiers avec les sons des oiseaux nicheurs locaux de déserts ou de hautes montagnes, d’arganiers ou de cèdres et de chênes», explicite l’éditeur. De quoi faire le charme et l’intérêt du livre.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles