Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

DJ Saad, un vrai mélangeur de styles musicaux et d’influences

16.07.2020 - 18:37

L’artiste et producteur lance bientôt un nouveau son

Si la scène musicale regorge, désormais, de DJ, rares sont ceux qui font de la production en même temps. Le DJ Saad, casablancais d’origine, quant à lui, fait «professionnellement» les deux à la fois.
A elle seule, sa musique est, comme il l’indique, composée de «multiples influences». «Chaque chanson finit par créer d’autres. Cela fait que ma musique soit appréciée», exalte l’artiste, qui se qualifie de DJ «un peu avant-gardiste». Une appellation qu’il se donne de par son «mélange des styles». «J’ai aussi beaucoup d’influences parce que j’ai voyagé un peu partout dans le monde. J’étais en Thaïlande, en Espagne et j’ai grandi au Maroc en Belgique ainsi qu’en France. En fait je suis un artiste multiculturel», enchaîne le DJ. Quant aux styles, il ne veut pas se limiter à un seul. «Je n’ai pas de style fixe.

Je peux faire du raï, raï’n’B et R&B. Par contre, je suis très influencé par le dancehall qui est ma spécialité», précise-t-il. C’est sur ce dernier style qu’il travaille pour le moment. «Il y a un son qui va bientôt arriver et il est très influencé par le dancehall», ajoute-t-il en indiquant y avoir apporté sa touche qu’il appelle «Skergalguelli». En fait, cette appellation vient d’une chanson qui a fait connaître l’artiste comme il le rappelle. «C’est un mot qui ne veut rien dire et que nous avons inventé avec mes potes pour délirer. Je suis entouré de mes amis et nous faisons du son à notre goût», raconte-t-il.

A propos de sa renommée, il révèle ne pas compter en créer parmi les DJ qu’il dit connaître et prendre pour exemple, notamment les anciens. «Je compte plutôt me créer une renommée parmi les styles. Sans prétention, j’aimerais bien porter une folie dans une musique. Mon objectif c’est d’arriver à faire d’une musique plein d’autres», avance-t-il. Dans ce sens, il donne l’exemple du son du rai qui finit par la musique house. «Il y a aussi des instruments qui rappellent un style ou une partie qui rappelle un style. C’est en fait un jeu de vitesses de musique. De même, il y a plein de styles musicaux et d’influences qu’on peut caler», détaille l’artiste.

Et ce n’est pas tout ! Le musicien, dont le mixage lui a, selon ses dires, donné le respect des deux légendes Bob Sinclair et David Guetta, n’hésite pas à mettre en avant la différence entre ses œuvres et celles d’autres. «Ma musique est un peu différente des autres qui font du reggaeton rai, house rai, house r&B, ou house rai&B.

Dans ma musique, on peut trouver du house rai auquel je peux ajouter du r&b et d’autres influences qui font qu’on se régale au milieu de mon son», tempère le DJ qui a récemment lancé un hit intitulé «Ma derna walou» (On a rien fait).

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles