Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Abdelkader Melehi, artiste-peintre : «Je reste fidèle à mon style habituel»

17.07.2020 - 17:25

Dans cet entretien, l’artiste-peintre zaïlachi Abdelkader Melehi parle de sa participation à une série d’activités d’art plastique organisées à Asilah.

ALM : Que représente pour vous le fait de participer à cet événement ?

Abdelkader Melehi : En l’absence du Moussem annuel de l’agenda culturel d’été, cet événement est une bonne initiative de la part de la Fondation du forum d’Asilah visant à faire de l’art et des couleurs un outil dans la lutte contre le coronavirus. Il a parmi ses particularités la grande participation des artistes zaïlachis, qui sont invités à utiliser leur pinceau pour réaliser des peintures marquées par leur amour pour leur ville. Cela leur permet de s’exprimer et de partager avec le public leurs sentiments en cette période exceptionnelle.

Quel est le thème de votre nouvelle peinture murale ?
Le thème de mon nouvelle œuvre est en rapport avec celui de l’événement, dont les activités sont destinées à l’animation de la ville en ce temps de crise sanitaire liée à la pandémie Covid-19. Ma participation à l’atelier de peintures murales me permet d’être en contact direct et d’échange d’idées avec la population. J’essaie ainsi de répondre à travers mon œuvre à une série de questions concernant cette phase de la vie humaine, avec ses hauts et ses bas.

Par quoi se distingue votre nouvelle peinture murale ?
Je reste dans la réalisation de cette nouvelle peinture fidèle à mon style habituel et ma manière de m’exprimer et de faire réagir le public. Mon nouvelle œuvre se distingue surtout par un travail graphique simple et plus lisible avec moins de couleurs particulièrement dans les formes et les traits. Mais il nous arrive quelquefois de changer ou rajouter quelque chose à notre peinture pour exprimer une nouvelle idée.

Est-ce que cet événement vous rend nostalgique par rapport à votre participation il y a de longues années à l’atelier de peinture pour enfant ?
Ma participation à cette rencontre exceptionnelle avec d’autres autres artistes-peintres zaïlachis démontre notre grand amour pour Asilah et pour l’art que nous célébrons à cette occasion. Bien évidemment, cet événement me rappelle mon intégration en 1978 dans l’atelier de peinture pour enfant dans le cade du Moussem culturel d’Asilah. Cela m’a permis d’y apprendre les techniques élémentaires de l’art des grands artistes de l’époque avant mon intégration à l’école des beaux-arts de Tétouan et puis à l’étranger. J’ai continué à fréquenter ce beau et même univers de mon enfance à travers ma participation en tant qu’artiste aux ateliers dans le cadre du Moussem d’Asilah.

Avez-vous de nouveaux projets ou d’expositions dans votre agenda d’artiste ?
Je participe dans quelques jours avec une pléiade d’artistes à une action solidaire à travers une vente caritative à Tanger et dont les recettes seront récoltées au profit du Fonds Covid-19. Je suis très honoré de prendre part à cette bonne cause avec un travail où je décris l’inquiétude et l’incertitude des gens avec leurs masques cherchant vainement une issue.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles