Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

L’état de santé de Chama Zaz suivi de près par Othman El Ferdaous

19.07.2020 - 13:04

Le ministre a contacté l’artiste avant son transfert à l’hôpital militaire de Rabat

Les artistes gagnent en intérêt pour Othman El Ferdaous. Le ministre de la culture, de la jeunesse et des sports a récemment contacté la chanteuse Chama Zaz lors de son séjour à l’hôpital provincial de Taounate, pour s’enquérir de son état de santé. L’annonce est faite par une source bien informée qui précise que ce contact a eu lieu avant le transfert de l’artiste à l’hôpital militaire de Rabat qui s’est fait sur instructions du responsable gouvernemental et de son secrétaire en département de la culture. «Ce transfert s’est fait avec la coordination du directeur de l’hôpital militaire Mohammed V, du gouverneur de la province de Taounate et du directeur régional de la culture à Fès-Meknès», indique la même source.

Selon cette source, le directeur régional a rendu «plusieurs visites» à l’artiste pour suivre son état de santé. Le tout sur instructions du ministre et son secrétaire général et avec la coordination de la préfecture de Taounate et les services provinciaux de la santé. «Le directeur régional de la culture a également assisté à plusieurs réunions consacrées à l’artiste et son état dont celle tenue le 23 juin à Taounate. Il a, de même, passé les salutations du ministre à l’artiste ainsi que ses souhaits de bonne santé», ajoute la source.

Chama Zaz, de son vrai nom de famille «El Hammoumi», est considérée comme un trésor humain vivant du patrimoine immatériel de Jbala. Elle est également considérée comme une icône de l’art de «Taqtouka Jabalia» et l’une de ses pionniers qui ont marqué ce patrimoine et contribué à son rayonnement et la conservation de son authenticité. Un art pour lequel cette artiste, âgée de 70 ans, se passionne à fond. Un amour qu’elle concrétise par les titres «Ayouaa», «Allah ya ghzali» (Oh mon beau), «Rajel andi taqi» (Mon homme est pieux), «Twehechtek al walida» (Tu me manques ma mère) et «Jbala» entre autres. Elle a également participé à plusieurs manifestations artistiques et festivals, notamment celui de la «Taktouka» à Chefchaouen qui lui a rendu un vibrant hommage.

Une récompense méritée vu le parcours de l’artiste fort appréciée par le public pour son art ainsi que pour ses performances garnies de l’aspect vestimentaire des Jbala qui procure un charme à l’artiste dont le cœur est souffrant. Il est vrai que Chama Zaz est, pour l’heure, alitée, mais son prompt rétablissement est fort souhaité par ses fans qui ont massivement relayé la nouvelle de sa maladie.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles