Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Un documentaire rarissime relate la vie sociale dans les années 60 à la Kasbah Bani Ammar

06.08.2020 - 13:04

Intéressant. Un film documentaire rarissime relatant la vie sociale dans les années soixante, à la Kasbah Bani Ammar Zerhoun, sera projeté lors de la manifestation artistique «Alwan (Couleurs) Bani Ammar» prévue du 6 au 9 août. Un événement, initié par l’association Iklaa pour le développement intégré, qui respectera strictement les mesures liées à la Covid-19. «Ce film est important parce qu’il constitue un document historique à propos des relations sociales quotidiennes des habitants de la Ksabah telles qu’elles étaient entretenues notamment en période estivale il y a soixante ans », précise Mohamed Belmou, président de l’association. Des rapports tissés dans le souk, le champ, la grange, la maison, le four et la mosquée entre autres. «De plus, le film documente l’architecture de la Kasbah qui remonte à l’époque mérinide telle qu’elle était entièrement dans son cachet traditionnel avant l’introduction de matériaux de construction modernes », remonte-t-il le temps. Dans le documentaire, des figures disparues s’affichent telles qu’elles étaient pendant la jeunesse voire l’enfance. «Aussi le film donne des aperçus lumineux sur des métiers dont certains disparus dans la Kasbah», détaille le président. Dans ce sens, il conduit l’exemple des forges, du portage d’eau, du battage (séparation des récoles) et de la cuisson du pain (propriétaire du four et la personne chargée de mettre le pain sur la planche).

Aussi, le film documente des lieux qui avaient une fonction économique, sociale voire éducative importante mais perdue. C’est le cas des granges (appelées «nwader») ou du msid (mosquée pour apprendre le Coran) ou encore des fonctions menacées comme celles du four. «Il n’y a plus qu’un four parmi les trois traditionnels qui existaient à l’époque», enchaîne M. Belmou. En outre, cette œuvre offre des images vives en noir et blanc ainsi que des informations importantes sur la situation socioéconomique qui distinguait Bani Ammar Zerhoun à cette époque historique ayant suivi la période coloniale. Pour information, l’association organisatrice a pu obtenir ce film de par un partenariat avec le réseau de création et d’accompagnement pédagogique (Canopé) qui lui a délivré une copie de ce film réalisé par ABdellaj Zerouali et Jean Mazeas tourné au milieu des années 60 du siècle dernier et produit par la société CNDP en 1976.

Pour rappel, cette manifestation est initiée avec le soutien de la direction régionale de la culture à Fès-Meknès et du syndicat marocain des artistes plasticiens professionnels. «Le film est prévu d’être programmé en tant qu’activité culturelle importante pour diffusion au large public lors du 13ème festival Bani Ammar Zerhoun (Festibaz) en présence de l’un de ses réalisateurs», annonce le président.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles