Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

A Beni Ammar : Des enfants de quartiers associés à la peinture murale

12.08.2020 - 16:36

Une belle initiative. Les activités de la manifestation artistique «Alwan (Couleurs) Beni Ammar», partie intégrante du 13ème festival de l’âne (Festibaz 2020), reporté pour cause de Covid-19, se sont distinguées par l’association d’enfants à la peinture murale.

«Ce sont huit fresques qui ont été peintes», précise Mohamed Belmou, président de l’association Iklaa pour le développement intégral, initiatrice de l’événement et du festival. Comme il l’indique, le choix de cette activité s’est fait pour son «adéquation aux mesures sanitaires puisqu’elle peut se tenir sans rassemblements susceptibles de nuire à la santé». En outre, la structure organisatrice a pris les précautions nécessaires tout en sensibilisant sur le respect des mesures sanitaires. «Des bavettes ont été également distribuées même aux enfants», enchaîne M. Belmou.

Au cours de cette activité, des fresques ont été peintes dans différents quartiers de la Kasbah Bani Ammar avec la participation d’artistes-peintres comme Mustapha Ijmaâ, Lahbib El Hajami, Abdennebi Loukili, Mohamed El Kadi, Allal El Assemi, Lamiae El Fellous et Hiba Belmou. En outre, le programme de cette manifestation consistait en la mise à niveau de monuments dans la Kasbah notamment le site Sidi Lahcen, deux portes de muraille, l’arc Yezza et le site Al Ayn. Cette action intervient dans le cadre de la préparation d’une demande au ministère de la culture, de la jeunesse et des sports pour l’inscription de la Kasbah en tant que patrimoine national afin de la restaurer et l’intégrer dans le projet de développement intégral, objet du plaidoyer de l’association.

Pour rappel, la manifestation Beni Ammar s’est tenue cette année à la place du Festibaz qui célèbre l’âne. Elle est soutenue par la direction régionale de la culture à Fès-Meknès et le syndicat marocain des artistes plasticiens professionnels. Avant l’organisation de «Couleurs Beni Ammar», des jeunes habitants avaient offert une cure de jouvence à la Kasbah dans le cadre de l’initiative «bleue», une couleur dont ils ont égayé cette contrée.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles