Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Ben Affleck récupère son rôle de Batman dans le film The Flash

08.09.2020 - 14:31
Àquelques jours de la convention DC Fandome, Vanity Fair lâche une bombe concernant l’univers DC. Le média américain a en effet révélé que Ben Affleck était sur le point de renfiler son costume de Batman. Un retour inespéré – l’interprétation de l’acteur avait particulièrement divisé les fans – qui se fera au sein du premier stand-alone centré sur le personnage de Barry Allen alias The Flash. Mais le Bruce Wayne de Ben Affleck ne sera pas le seul dans le film. Il est en effet question que Michael Keaton, qui a interprété Batman dans le film de 1989, soit également de la partie. Il y aura donc deux Batman dans The Flash, attendu pour l’été 2022. Le film mettre l’accent sur l’hyperrapidité de Barry Allen (Ezra Miller). Un superhéros dont pouvoirs qui lui permettent de briser les lois de la physique et donc de voyager entre les dimensions parallèles. Un voyage qui va lui faire rencontrer différentes versions des superhéros de DC. The Flash exploitera donc, à la manière de Marvel, la notion de multivers. Les fans du superhéros super-rapide avaient déjà pu en avoir un aperçu dans la série The Flash, avec Grant Gustin. Le film se basera sur les comics Flashpoint qui aborde justement les sauts dimensionnels de Flash, ainsi qu’une dimension parallèle très différence de celle qu’il connait où Batman et Wonder Woman se font la guerre, entre autres. Pour le réalisateur Andy Muschietti, Ben Affleck interprète une version très particulière du Chevalier Noir. Une version axée sur l’émotion qui lui permet d’entretenir une relation particulière avec The Flash. « Il [Ben Affleck] joue une part très importante dans l’impact émotionnel du film. L’interaction et la relation entre Barry et le Wayne d’Affleck apporteront un niveau émotionnel que nous n’avions jamais vu auparavant. C’est le film de Barry, c’est l’histoire de Barry, mais leurs personnages sont plus liés que nous ne le pensons. Ils ont tous deux perdu leur mère à cause d’un meurtre, et c’est l’un des moteurs du film. C’est là que le Batman d’Affleck entre en jeu », a expliqué le réalisateur à Vanity Fair. 
» Source de l'article: liberation

Autres articles