Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

“El Jadida, fragments de vie ” , nouvel ouvrage de Mustapha Jmahri

08.09.2020 - 23:43
Dans la série « Les cahiers d’El Jadida » imprimée à Casablanca, vient de paraître « El Jadida, fragments de vie », le 21ème ouvrage de l’essayiste marocain Mustapha Jmahri.

Ce livre de 160 pages est un choix de textes consacrés à plus de trente familles marocaines ou étrangères issues de la ville d’El Jadida et qui ont été publiés, ces dix dernières années, dans la presse marocaine. Sous forme d’articles ou de témoignages, chaque texte, long ou court, présente des bribes de telle ou telle existence d’une famille et éclaire certains aspects de la vie locale ou nationale qui ne manqueront pas d’intéresser le chercheur comme le simple lecteur. Les différents textes abordent une expérience, une tranche de vie, un résumé de parcours mais comportent aussi des détails, souvent méconnus, sur la vie passée, dans ce terroir, avec sa population aux origines diverses, avec sa culture propre et ses traditions transmises de générations en générations.

Selon l’auteur, le souci de publier ce recueil était essentiellement destiné à satisfaire la demande de certains lecteurs, marocains ou non, tous intéressés par tout ce qui touche à la mémoire commune et aussi par le fait que ces divers textes, rassemblés en un seul volume, seraient sauvés de la perte et de l’oubli.

Parmi les personnalités originaires d’El Jadida qui ont fait l’objet de textes : l’historien Christian Feucher, le général Abdelhak El Kadiri, la pharmacienne Josette Lasserotte, Jacques Abergel directeur général d’Europe 1, Henri Benouaïch PDG du port de Menton, la militante algérienne Zehor Kahia-Tani, le mazaganais Joseph Amiel et bien d’autres.

Dans sa préface, le professeur Jean-François Géraud, maître de conférences à l’université de la Réunion, natif d’El Jadida, souligne que : « Par ce nouvel ouvrage, Mustapha Jmahri souhaite d’abord restituer le climat d’une cité attractive notamment sur les plans démographique et économique, mais aussi partager avec les personnes concernées par l’avenir de la cité un bouquet de connaissances susceptibles d’aider à mieux appréhender une vision d’aménagement de la ville et enfin transmettre cette mémoire à la nouvelle génération marocaine pour qu’elle en tire des leçons utiles ».

La couverture du livre est illustrée d’une photo inédite de SM Hassan II posant la première pierre de l’usine pharmaceutique Lepetit-Pharmagreb à El Jadida le 8 octobre 1963 en présence de plusieurs personnalités marocaines et étrangères.

Lancée depuis 1993, la série Les cahiers d’El Jadida, publiée et éditée par l’écrivain Mustapha Jmahri, entame, ainsi en 2020, sa 27ème année d’existence.

» Source de l'article: liberation

Autres articles