Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Parution de la version arabe de “Chez Borges ” d’Alberto Manguel

11.09.2020 - 19:19
La traduction en arabe du livre “Chez Borges” de son auteur Alberto Manguel vient de paraître aux éditions Le Fennec. Traduit par Ibrahim Al-Khatib, l’ouvrage de taille moyenne est une narration récapitulative des entretiens qu’a eus Manguel avec l’écrivain argentin Jorge Luis Borges (1899-1986), de bavardages autour d’un repas ou de discussions lors de promenades à la Calle Florida de Buenos Aires et de visites à d’autres écrivains. Dans ce livre de 99 pages, Alberto Manguel ravive les souvenirs de son adolescence au cours de quatre années passées auprès de Borges et revient sur de nombreux moments et situations exceptionnels et décisifs dans sa vie. Alberto Manguel a écrit son livre, qui comprend une lettre de la romancière, critique et réalisatrice américaine Susan Sontag, à la demande de l’éditeur français Hubert Nyssen, fondateur d’Actes Sud connu pour sa connaissance de la littérature mondiale et son épouse la traductrice Christine LeBoeuf, lorsqu’ils apprirent que Manguel avait personnellement fait la connaissance de Borges dans les années 1960, lu ses livres, entendu parler de lui et accompagné dans ses tournées. L’oeuvre a été publiée en 2003 par Actes Sud dans une série intitulée “un endroit où aller”. Le livre écrit en anglais a été traduit en français par Christine LeBoeuf et publié dans une autre édition en 2005 dans la série de livres de poche “Babel” du même éditeur. Lorsque la maison d’édition argentine “Siglo 21” a décidé d’imprimer le livre en 2016, sa traduction en espagnol a été confiée à l’écrivain argentin Eduardo Berti. Manguel a fait la connaissance de Borges en 1964 à la bibliothèque “Pygmalion” à Buenos Aires, où il travaillait le soir comme vendeur après avoir terminé ses cours au lycée. Depuis cette rencontre jusqu’en 1968, il rendait visite à Borges quatre nuits par semaine pour lui lire ce qu’il voulait à haute voix. Né en 1948 à Buenos Aires, Alberto Manguel a été récemment nommé directeur de la bibliothèque nationale, que Borges a dirigée entre 1955 et 1973. L’Argentin de naissance et détenteur de la nationalité canadienne est un collectionneur d’œuvres littéraires importantes ainsi qu’un éditeur, traducteur et écrivain. Parmi ses livres les plus importants figurent “La Cité des mots”, “Histoire de la lecture”, “La bibliothèque de la nuit” et “Chez Borges”. Brillant traducteur littéraire de l’anglais, du français et de l’allemand vers l’espagnol, Manguel est l’un des écrivains argentins les plus éminents du XXe siècle. En plus ses de nouvelles reconnues, Manguel a écrit de la poésie, des articles, de nombreuses pièces de théâtre, ainsi qu’une grande quantité de critiques littéraires, d’éditoriaux et de commentaires sur un certain nombre de livres et d’anthologies littéraires. Ibrahim Al-Khatib est, quant à lui, professeur universitaire et critique littéraire intéressé par les œuvres écrite en espagnol. Il avait précédemment traduit en arabe trois romans publiés par Juan Goytisolo (Editions le Fennec), ainsi que deux oeuvres de Borges “Miroirs, Labyrinthes” et “El acercamiento a Almotásim” (L’Approche d’Al-Mu’tasim) ainsi qu’un recueil de poésie intitulé “En elogio de la oscuridad” (Éloge de l’ombre).
» Source de l'article: liberation

Autres articles