Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Il lancera le 13 novembre son «Ensorcelé» : Enesse, la musique dans les veines

09.11.2020 - 13:06

Avec sa voix suave et surprenante, à la fois rauque et sensuelle, Enesse, auteur-compositeur mais aussi interprète international, laisse deviner une empreinte musicale qui résonne avec les sons R&B ou pop qui définissent sans doute au mieux son style musical.

Enesse rime bien avec Anès dont le regard semble, tout comme dans son nouveau clip, «Ensorcelé». Un nouveau single que le chanteur maroco-belge, né à Bruxelles, lancera le 13 novembre. Une date qui sera éventuellement marquée par la sortie également du vidéoclip du même tube aux sonorités pop. Un titre dans lequel il dévoile aussi son cœur et ses attirances. Une œuvre qui ensorcellera les mélomanes par la douce voix de l’artiste et sa musique.

Avec sa voix suave et surprenante, à la fois rauque et sensuelle, Enesse, auteur-compositeur mais aussi interprète international, laisse deviner une empreinte musicale qui résonne avec les sons R&B ou pop qui définissent sans doute au mieux son style musical. Une identité musicale qui de «Chez Moi» à «Doucement», «Focused» ou «Just Like Me» peut aussi révéler une sensibilité portée par le mystère, la sérénité et un accomplissement affiché. «J’ai toujours considéré la musique comme une priorité dans ma vie et cela depuis mon enfance. La musique est un art majeur, un territoire d’expression illimité et aujourd’hui plus que jamais, un vecteur de paix, de solidarité et d’équilibre nécessaire dans notre monde si fragilisé», déclare l’artiste, de son vrai nom de famille Ansouri qui qualifie audacieusement son parcours. «Riche en émotion, dense et fait d’une multitude d’aventures». Tels sont ses mots pour décrire ses débuts aux Etats-Unis lorsqu’il décide en 2010 d’aller y vivre pour tenter sa chance. Ses débuts se feront dans l’univers du mannequinat mais c’est dans la musique que l’artiste se voit surtout évoluer.

En fait, le mannequinat n’aura été qu’une petite partie de l’aventure qui lui permettra de subvenir à ses besoins et de garder une forme d’autonomie financière. Bien que le jeune homme se révèle être un talentueux mannequin, ses rêves de gloire et de réussite s’incarnent réellement dans l’univers musical. La chance y tourne lorsqu’il rencontre J.U.S.T.I.C.E League, les Grammy Awards producers, avec lesquels il collabore sur des projets des plus prestigieux, notamment le single de Rick Ross feat Lil Wayne «Thug Cry» sur lequel Enesse signe le refrain. Ainsi, Enesse finit par conquérir un large public et construire une véritable carrière aux USA. Et ce n’est pas tout. Ce citoyen du monde, aux multiples tubes et des millions de streams sur des titres en anglais, revient à ses racines linguistiques pour chanter les mots de la langue française, si chère à son cœur. Dans une langue simple, Enesse plonge avec le single «Chez Moi» dans des mélodies douces et nostalgiques qui aborde la question identitaire et l’expatriation ou encore le désir d’accomplissement et le dépassement de soi avec «Maximum».

Après «Ensorcelé», un autre single est prévu pour janvier ou février prochains et un EP (extended play, mini album) pour le mois de février ou mars.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles