Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Activités culturelles : La reprise est tributaire de la levée de l’état d’urgence

10.12.2020 - 13:12

Othman El Ferdaous ne se berce pas d’illusions : la reprise est intimement liée à la situation épidémiologique au Royaume.

En réponse à une question orale sur «la reprise des activités culturelles au Maroc», présentée par le groupe de la CGEM à la Chambre des conseillers, le ministre de la culture, de la jeunesse et des sports souligne à ce sujet que «le redémarrage des activités est concerné par le plan gouvernemental et la levée progressive de l’état d’urgence. En effet, le ministre a fait savoir que «les répercussions de la crise sanitaire dues au coronavirus sur le secteur du tourisme ont impacté le domaine culturel». Dans le même registre, M. Ferdaous n’a pas manqué de souligner que «le ministère a organisé une série de programmes culturels à distance à l’échelle centrale et régionale, dont les efforts consentis par les Maisons des jeunes et de la culture au niveau territorial». Répondant à une autre question sur «le sort des plans sectoriels pour l’officialisation de l’amazigh», le responsable a par ailleurs affirmé l’importance de la mise en œuvre du caractère officiel de l’amazigh.

Selon lui, il est considéré comme «un chantier inscrit dans la durée, faisant référence aux différentes politiques sectorielles adoptées par le département de la culture dans ce sens». «Ces mesures concernent l’adoption de l’amazigh comme langue d’enseignement à l’Institut supérieur de l’information et de la communication et l’enseignement du cinéma amazigh à l’Institut supérieur des métiers de l’audiovisuel et du cinéma, ainsi que les efforts déployés par le pôle des médias publics inclus dans le cahier des charges», dit-il. Dans le même contexte, M. Ferdaous a évoqué le lancement du portail électronique en langue amazighe «MAP Amazigh», en partenariat et en coordination avec l’Institut royal de la culture amazighe, ainsi que la modification et l’achèvement du décret relatif à la création du Grand prix national de la presse.

Ceci à travers la création de nouvelles catégories de prix incluant le prix de la production hassanie et de celle amazighe. Le ministre a rappelé en outre que deux nouveaux prix ont été créés dans le cadre du Prix du Maroc du livre. Il s’agit, selon lui, du prix d’encouragement dédié à la littérature amazighe et du prix d’encouragement en matière d’étude de la culture amazighe, sans oublier l’octroi de subventions annuelles pour l’édition en langue amazighe et l’appui fourni aux projets artistiques des associations actives dans ce domaine.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles