Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Ces sites nouvellement déclarés patrimoine national

11.12.2020 - 19:03

Ils sont sis à Oued Eddahab, Casablanca et Taroudant

Désormais, le rucher d’Inzerki, sis à la commune d’Argana dans la province de Taroudant, est déclaré patrimoine. Cette inscription est faite en vertu d’une décision publiée au Bulletin officiel daté du 7 décembre dernier. En vertu de cette publication, «aucun changement, quel qu’en soit la nature, ne peut être apporté à ce rucher sauf sur autorisation des autorités compétentes du département de la culture».

La duna blanca, l’île du dragon et les autres

Outre ce rucher, d’autres sites sont déclarés patrimoine selon la même publication. C’est le cas de «Laghrid» (La duna blanca) qui se trouve à la commune d’El Argoub dans la province d’Oued Eddahab.
A son tour, le bâtiment «La Coupole» dans la métropole est déclaré patrimoine. Selon la même source, ce bâtiment sis «au sein du Parc de la Ligue arabe est inscrit dans les biens publics de la commune de Casablanca». «Aucun changement dans les composantes patrimoniales de «La Coupole» n’est autorisé tant que le ministère de la culture, de la jeunesse et des sports n’est averti avant au moins six mois de la date prévue pour le démarrage des travaux».
Et ce n’est pas tout ! Le site «Atrouk» (L’île du dragon), sis à la commune d’El Argoub dans la province d’Oued Eddahab, est, de son côté, déclaré patrimoine. Tout comme les autres sites, aucun changement ne peut être apporté à cette île après son inscription dans le patrimoine national.
Mieux encore, une décision publiée dans le même BO stipule la réalisation d’une «enquête publique» concernant l’inscription de la citadelle «Agadir Ntikida» à la commune Boutroch dans la province de Sidi Ifni en tant que patrimoine. «Toute personne intéressée peut fournir des observations auprès de la commune Boutroch à Sidi Ifni dans un délai de deux mois à compter du mois suivant la date de la publication de cette décision au BO», précise la même source.

Piqûre de rappel des sites déclarés en 2020

En plus de ces sites, d’autres ont été récemment déclarés patrimoine national en vertu d’une autre décision publiée au BO. C’est le cas de la synagogue casablancaise Elias Hazan, un lieu de culte construit en 1973. A la demande de Georges Benarroch, petit-fils du rabbin, cette synagogue a été inscrite au patrimoine national. Aussi, le palais Dar Soltane à Essaouira, construit au XVIIIème siècle, a été, à la demande de l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine, inscrit cette année au patrimoine national. Après ces sites, d’autres sont susceptibles d’être déclarés.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles