Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Le road movie musical «Sound of Berberia» à l’affiche des salles en 2021

16.12.2020 - 22:09

Il sera diffusé sur l’une des plates-formes numériques

 

«Sound of Berberia», premier film marocain sur le rythme amazigh, de Tarik El Idrissi, sera projeté dans les salles obscures en 2021. «Malgré les difficultés de production qu’a rencontrées le film, la pandémie de corona a été la plus difficile, la sortie de «Sound of Berberia» ayant été reportée à l’année prochaine en raison de la fermeture des cinémas», annonce le réalisateur sur sa page, en indiquant qu’il est actuellement à la recherche de nouveaux formats pour afficher le film. Il faut dire que «Sound of Berberia» est un long métrage de fiction et une réflexion autour des frontières. Fruit d’une idée que le jeune réalisateur a développée depuis près de 15 ans. «Avec mon cousin, nous rêvions de prendre notre caméra et traverser l’Afrique. Mais face aux conflits ethniques et religieux et aux répercussions du Printemps arabe, le voyage dans certaines régions d’Afrique devenait trop risqué», avait expliqué le réalisateur à ALM. Tarik décide alors d’écrire un scénario de fiction animé par un voyage dont il a tant rêvé sans jamais pouvoir le réaliser.

Il présente en effet à travers ce film deux musiciens qui parcourent toute l’Afrique du Nord à la recherche du véritable son amazigh, transcendant tous les obstacles et risquant leurs vies. Il montre ainsi la richesse de la musique berbère dans les zones secouées par les conflits religieux et politiques, et répondant à des objectifs : mettre les berbères sur la carte, puis inviter des musiciens et artistes du monde entier à collaborer en termes de musique.
Par ailleurs, le réalisateur a fait appel à des acteurs marocains, égyptiens et espagnols dont notamment le musicien Tarek Fareh, les acteurs Med Soultana, et Aouatif Lahmani. Pour réaliser son film, le cinéaste a collaboré avec plusieurs musiciens et groupes musicaux à l’instar de Tanina Cheriet, fille d’Idir, la plus grande icône de la musique amazighe. Celle-ci interprète une chanson de son père en compagnie du protagoniste Kino, joué par Tarek Farih.

Notons que les scènes de «Sound of Berberia» ont été tournées au Maroc, en Algérie, en Tunisie, en Libye, en Egypte, au Mali et aux îles Canaries. Le film a reçu une avance sur recette du fonds de l’aide du Centre cinématographique marocain, représentant les deux tiers du budget total (4.500.000 DH).

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles