Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Fès Saiss vs Esprit de Fès : Bataille autour des musiques sacrées

18.12.2020 - 10:03

Le courant ne passe-t-il plus entre la fondation Esprit de Fès et l’association Fès Saiss pour l’organisation du festival des musiques sacrées ? Visiblement c’est le cas d’après le comité consultatif du bureau national de l’association Fès Saiss qui s’est tenu tout récemment en ligne.

«Je suggère de prendre une décision soit du retrait de l’association Fès Saiss du conseil d’administration de la fondation Esprit de Fès ou au gel de son adhésion ou encore continuer dans la même situation qui nous a été imposée lors de notre adhésion», précise le président national de l’association Fès Saiss lors de cet événement. Dans ce sens, l’intervenant et Abdellah El Hasnaoui ainsi que Hassan El Kettani ont, selon cette structure, préféré le retrait de l’adhésion de la fondation Esprit de Fès «vu les dépassements de son président Abderrafie Zouiten et son non-respect des conventions conclues avec l’association Fès Saiss». A son tour, Hassan Slighoua préfère, selon la même source, prendre la même décision que Mohamed EL Kabbaj jugera utile. Quant à Omar El Merrakchi, secrétaire général national de l’association Fès Saiss, il a eu «des réserves sur le sujet en attendant de donner plus de temps au wali de la région en considération des bonnes intentions tendant à mettre fin au conflit entre la fondation et l’association».

A propos du festival des musiques sacrées, le président national a confirmé que «les conditions sont réunies pour restituer cette manifestation à l’association». Comme il le précise, M. El Kabbaj soutient cette idée. Les communications de celui-ci avec les sponsors étant un «encouragement pour la restitution du festival».

Cependant, M. El Merrakchi s’est exprimé sur ses craintes quant à ce choix qui, selon la même source, «a besoin d’un examen et d’une réflexion profonde ainsi qu’une attente pour prendre cette décision». Une position également exprimée par le premier vice-président du président national Amal Jalal, Hassan Slighoua, Abdellah El Hasnaoui et Hassan El Kettani, quant à l’idée de restitution du festival en s’interrogeant sur «les conditions légales susceptibles de permettre à l’association de résilier les contrats avec la fondation Esprit de Fès».
C’est donc une bataille qui est engagée entre les deux structures à propos du festival dont la 26ème édition est prévue du 24 au 26 juin 2021 sous le thème de la «fraternité» et il semble qu’elle est loin de prendre fin.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles