Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

L’intelligence économique à l’ère du big data, par Ghizlane Salam, docteur en économie et en gestion

22.12.2020 - 19:21

L’universitaire Ghizlane Salam, spécialisée dans l’intelligence économique, vient de publier son premier ouvrage sur le domaine.

Les enjeux sont énormes compte tenu du nouveau paradigme mondial. Avec la révolution technologique et le progrès numérique, la captation de l’information, sa gestion, et sa protection sont aujourd’hui primordiaux pour les organisations. «Le big-data et l’intelligence économique sont des notions qui véhiculent beaucoup de fantasmes dans le monde des affaires mais aussi et surtout dans le monde académique», rajoutera l’auteure. L’experte a été motivée par le fait que «la problématique de la bonne pratique de l’intelligence économique en général, et le management rationnel du big-data en particulier, représentent en réalité des concepts peu compris ou stratégiquement mal utilisés tout en portant à débat».

Dans la démarche, Ghizlane Salam prend du recul par rapport à la conjoncture actuelle pour mieux cerner les enjeux et s’interroger sur la façon dont l’intelligence économique peut améliorer, révolutionner même les pratiques des organisations. A travers cet ouvrage, le lecteur pourra comprendre et décrypter les mutations apportées par le big-data et ses répercussions possibles. En clair le contenu de l’ouvrage éclaire sur les problématiques de l’intelligence économique à l’ère du big-data. Le développement se décline sous différents axes. Il est étayé de cas concrets. Déjà, l’auteure traite du big data pour le démystifier et mettre en exergue l’importance de l’information. Elle analysera ensuite les nouveaux défis et enjeux sur lesquels repose une intelligence économique bien ficelée. Dans un autre chapitre, les spécificités culturelles et les acquis historiques justifient, largement, la naissance de l’intelligence économique.

L’universitaire s’évertuera ainsi à définir l’intelligence économique, à éclairer sur son processus. Elle abordera par la suite le caractère transmissible des big-data qui représente, désormais, une nouvelle culture organisationnelle et de nouveaux défis pour les décideurs. Et pour faciliter la compréhension de cette nouvelle matière à part entière, des études de cas ont été sélectionnées de telle sorte à donner aux dirigeants des repères.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles