Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Selon son rapport 2020 : Le plein d’art et de culture chez la Fondation Orient-Occident

30.12.2020 - 19:03

En plein contexte sanitaire marqué par la pandémie de Covid-19, la Fondation Orient-Occident (FOO) a donné un caractère artistique à certaines activités initiées par ses soins.

C’est ce qui ressort du nouveau rapport 2020 de cette structure qui conduit le cas de la production artistique des bavettes. Comme le précise la FOO, des masques sanitaires «à partir de textiles africains, des broderies faites main et d’autres tissus ont, tout au long de la période de confinement, été fabriqués à l’atelier de couture de la Fondation, Migrants du monde, par des femmes marocaines, migrantes et réfugiées». Et ce n’est pas tout. La totalité des bénéfices encaissée par la vente de ces masques est reversée à ces femmes couturières pour la plupart en situation de précarité. «Ces masques sont fabriqués à partir des dessins de la styliste italienne Bruna Pizzichini, directrice artistique du projet», enchaîne la structure. Comme l’explicite la même source, ces bavettes sont conçues selon les recommandations sanitaires en matière de composition et contribuent à encourager la population à protéger du virus. «La transition de l’atelier vers la production de masques a permis aux femmes marocaines, migrantes et réfugiées en situation de vulnérabilité qui y travaillent de continuer à subvenir à leurs besoins dans un moment de grande vulnérabilité», détaille la même source. La FOO précise également que la production concerne à la fois l’atelier présent à son centre à Rabat et l’atelier de couture et de broderie à Lecce en Italie où elle est présente aussi. De plus, «Migrants du monde» est la marque de l’atelier de confection et broderie mis en place depuis 2010 à la FOO de Rabat. Il est composé de femmes marocaines, migrantes et réfugiées. Depuis 2020, l’atelier est également présent en Italie.

Quant à la F Radio créée en 2016 par la fondation, elle a programmé, selon le rapport 2020, des émissions culturelles et de divertissement. Elle s’est voulue, en outre, un outil de diffusion de cours de formation, d’activités culturelles et sportives. Au-delà des cours d’entrepreneuriat et d’art entre autres, des cours de langue sont également dispensés par la FOO comme l’indique le rapport. Ils sont destinés aux adultes, mineurs, enfants, migrants, réfugiés et marocains.

Pour rappel, la FOO, créée en 1994, est une association de droit marocain à but non lucratif reconnue d’utilité publique. Conçue comme passerelle entre les deux rives de la Méditerranée, elle s’engage également pour la protection de la diversité et la valorisation de toutes les cultures.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles