Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Ahmed Chafiq Mjahdi : «Tout ce qui est créatif me passionne»

04.02.2021 - 19:06

Questions à Ahmed Chafiq Mjahdi, artiste-peintre et designer

Le jeune artiste vient de remporter le concours «BICreative». Un succès dont il est assez content comme il l’exprime dans cet entretien. Ahmed Chafiq Mjahdi, qui avait envie de participer à cette compétition depuis 2010, partage également son expérience polyvalente égayée, entre autres, par le design de briquets. Il révèle aussi ses projets et ne manque pas de recommander à ses pairs de prendre part à ce genre de manifestations pour dévoiler leurs talents.

ALM : Vous êtes lauréat de la compétition «BICreative». Pourriez-vous nous parler de l’idée de votre participation à ce concours?

Ahmed Chafiq Mjahdi : Des amis m’ont envoyé le lien du concours et m’ont encouragé en me disant que je vais même gagner. Et comme par magie, j’ai gagné ! Pour ma part, j’avais envie de participer depuis 2010 à ce concours et de créer des designs de briquets quand j’étais à l’école d’infographie. C’est une passion que j’ai nourrie.

Et quels seraient vos projets après avoir gagné ?
Déjà, à mes 31 ans, je suis artiste-peintre basé à Salé. Je fais aussi du street art et du graphisme. J’étais également photographe et directeur artistique dans une agence de communication. Pour l’heure, j’ai ma propre entreprise où je fais le design de vêtements, de la publicité, du graphisme de packaging, des logos visuels, du design d’intérieur et de façades. En fait, tout ce qui est créatif me passionne. Pour rappel, j’ai créé le premier habillage du tramway de Rabat. Pour répondre à votre question, j’ai récemment été contacté par une équipe qui veut participer au Rallye Aïcha des gazelles pour créer le design de la voiture avec laquelle elle va participer. Il sera dévoilé en mai. Aussi, je suis en train de travailler sur une exposition en solo où je veux rassembler plus de public. Je veux que ce soit une surprise. D’autant plus que j’ai mon propre style qui consiste en un mélange de calligraphie et néo-expressionnisme que j’appelle le «Chafiqisme».

Que recommandez-vous aux jeunes pour participer à ce genre d’événements ?

Ils doivent avoir confiance en eux. Chacun a sa propre vision et je les invite à parler de leur vision pour montrer au monde qu’au Maroc il y a beaucoup de talents et qu’on peut être meilleur que le monde entier. C’est comme ça qu’on va construire le Maroc de demain que j’aime. J’aimerais, à mon tour, être un ambassadeur de l’art au Maroc. En fait, je suis futuriste tel qu’on me qualifie.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles