Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Soutenu par le ministère de la culture : «Laâziz Alia», nouvel album de Mohamed El Ghaoui

08.02.2021 - 19:03

La star marocaine Mohamed El Ghaoui fait un retour en force.

Le grand artiste vient de lancer deux nouveaux singles intitulés respectivement «Laâziz Alia» (Mon cher) et «Saât Ouns» (Une heure de compagnie). Des œuvres qui feront partie d’un nouvel album que le chanteur lancera, selon une bande annonce soumise par ses soins, «bientôt» avec le soutien du ministère de la culture, de la jeunesse et des sports.
En détail, les paroles de cet opus, intitulé également «Laâziz Alia», sont conçues par Mohamed Erriahi pour une composition de Mohamed Belkhayat et un arrangement de Reda El Idrissi. Déjà, le chanteur a lancé les deux premiers morceaux précités en vidéoclip dont la réalisation est faite par Hatem Ennekraz. Le tournage ayant eu lieu à Mdiq et Tétouan.
Et ce n’est pas tout. Outre ces tubes, l’album compile, entre autres, les singles «Hedra w hdith» (Paroles et discussion) et «Chi nhar» (Un de ces jours).

En plus de ces nouveautés, Mohamed El Ghaoui, qui compte à son actif une longue carrière musicale de 40 ans qu’il qualifie de «succès», s’est récemment rendu, aux côtés d’autres artistes, au passage de Guergarate où il a interprété «Assahra maghribia» (Le Sahara est marocain) à l’issue de l’actualité qui l’a marqué.
Au-delà de ces récents lancements, le chanteur, né à Salé en 1956, est l’un des leaders de la chanson contemporaine au Maroc. Il a interprété environ 80 morceaux patriotiques et sentimentaux. C’est le frère aîné de la fratrie El Ghaoui, une famille d’artistes. Dès l’âge de sept ans, il s’est découvert une passion pour la musique. Par la suite, il a intégré l’émission «Mawahib» (Talents) sous la supervision d’Abdennebi El Jirari. Et c’est là où Mohamed El Ghaoui a rencontré les stars de la chanson marocaine. En 1979, il a pris part à la compétition «Adwae El Madina» (Lumières de la ville) organisée par la radiodiffusion nationale. Il y a remporté le prix de la meilleure voix masculine.

Ainsi, la radiodiffusion a enregistré pour son compte un single intitulé «El Ghorba welâchek elkadi» (L’isolement et la forte passion). Dès lors, il s’est bien lancé dans la scène artistique. A côté de ce titre à succès, il en a d’autres. C’est le cas de «Nherthou leblad» (Labourons la terre), également générique d’un feuilleton marocain diffusé dans les années 90. Il a aussi lancé «Ichi ya Bladi Ichi» (Que vive mon pays) et «Mankoul la» (Je ne dis pas non) en 2019. Des œuvres qui font que l’artiste soit apprécié du public.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles