Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Il est également apprécié du public marocain : Mohamed Assaf lance «Mraytak» en irakien

18.02.2021 - 10:15

«Mraytak» (Je suis ton miroir). Le choix de cet intitulé est fait par le jeune artiste, apprécié des Marocains, Mohamed Assaf, pour lancer, tout récemment, son nouveau single à l’occasion de la Saint-Valentin. Fruit de sa collaboration avec la société Platinum Records, ce morceau, en irakien, est, selon l’artiste, «un succès» depuis son lancement toujours suivi d’une forte promotion.


Pour les fins de son œuvre, il a collaboré avec le poète Rami El Abboudi, le compositeur Ali Saber et l’arrangeur Mohib Erraoui. Et ce n’est pas tout ! Le chanteur a animé, le 14 février dernier, un concert sur son compte TikTok. Comme il l’indique, c’était son «premier événement sur cette application».
Outre «Mraytak», Mohamed Assaf a lancé, avec la star franco-algérienne Faudel, un single intitulé «Rani» en style Raï. En fin 2020, l’artiste, d’origine palestinienne, a sorti «Philistin Inti Errouh» (Palestine, tu es mon âme). Comme il le précise sur son compte officiel Instagram, ce titre est «soutenu par le ministère palestinien de la culture». Quant aux paroles, composition et arrangement, ils sont respectivement conçus par Sami Afana, Mohamed El Moudallal et Mohamed Ammar. Le clip étant réalisé par Ahmed El Ouahidi sous la supervision générale d’Anas Ennajjar.
En décembre dernier, le chanteur, installé à Dubaï, a aussi animé un concert en ligne à l’initiative du ministère de la culture et du tourisme d’Abu Dhabi.

Il a même interprété le générique «Kermalak Enta» (Pour toi) de la série «Arrous (mariée de) Beyhrouth». En outre, il a participé au single «Al Hayat» (La vie) aux côtés d’autres artistes arabes.
En été dernier, il a lancé le titre «Salam Allah» (Salut divin) dont les paroles et la composition sont respectivement réalisées par Saed Essouirki et Yasser Omar. Quant au clip, il a été réalisé par Maan Samara. Bien avant, le chanteur, né en Libye et âgé de 31 ans, qui chante depuis son très jeune âge, s’est fait connaître lors de la deuxième saison de la célèbre émission «Arab Idol» en 2013. C’est ainsi qu’il a gagné en renommée auprès du grand public arabe. Après quoi, il a participé, en tant que chanteur, à l’ouverture de la Coupe du monde en 2014. Mieux encore, il a participé, avec d’autres stars, à l’opérette «Anakid Addiae» (Les grappes de lumière), dédiée à l’Islam. Pour l’heure, Mohamed Assaf, qui a sorti les trois albums «Al Ghorba» (L’exil), «Assaf» et «Ma wahachnak» (On t’a pas manqué), a également lancé d’autres singles et covers.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles