Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Rachid El Ouali tourne sa première sitcom «Kissariya»

02.03.2021 - 10:09

La production sera diffusée au cours du mois de Ramadan sur 2M

L’acteur et réalisateur Rachid El Ouali est en plein tournage de sa nouvelle sitcom intitulée «Kissariya» dont la diffusion est prévue pour le mois de Ramadan sur la chaîne 2M. Une première expérience pour cet artiste qui s’est fait plus connaître dans le registre dramatique. Produite par Nabil Ayouch, cette nouvelle série est, selon la société Ali n’ Productions, avant tout le fruit d’une collaboration et d’une passion commune : «s’attaquer au genre de la comédie dite sitcom en redonnant au registre toute l’importance comique de la mise en situation». Il faut dire que ce projet est le produit d’un travail de longue haleine qui s’est étoffé avec une cellule d’écriture de renommée, avec à leur tête Rachid El Ouali, Jawad Lahlou, Samia Akariou, Nora Skalli, Ayoub Idri, Amine Smai, ou encore Yahya Fandi.

«Kissariya», une série fédératrice

L’histoire se déroule dans cet espace où se croisent les sorts de plusieurs protagonistes. «Au sein d’une galerie investie par des personnages hauts en couleur, s’entrechoquent les destins de Sanaa, arrivée à Agadir pour ouvrir son restaurant, son frère Saad, qu’elle embauche dans le but de concrétiser son entreprise, et de boutiquiers aux antipodes de leurs attentes», peut-on lire dans le synopsis. Ceci étant, «Kissariya» est une série fédératrice. Elle se veut de transmettre des valeurs humaines de partage et de générosité. «Elle ne s’attaque pas à la famille seulement mais à la famille qu’on se choisit, qu’on construit: les amis, les voisins, les collègues avec qui les liens tissés peuvent être aussi forts», explique la même source. Côté casting, la série a fait le choix de sortir des sentiers battus, en donnant la chance à des acteurs issus du drame à l’instar de la talentueuse Nisrin Erradi, héroïne de la série, épaulée par Saadia Azegoun et Rachid El Ouali. Le trio est accompagné des jeunes Haitham Miftah, et Hamza Filali qui, avec leur humour naturel de comédiens, apportent à la série toute sa fraicheur contemporaine.

Une situation-plateau à 360° confectionnée de toutes pièces

Le décor de l’espace de vie central qu’est la Kissariya a été construit, selon la société de production, de toutes pièces dans les locaux du Central Studios à la périphérie de Casablanca, bien que l’action scénaristique se déroule dans la ville d’Agadir. «Une architecture qui a nécessité plus de 4 mois de travaux allant de sa conception à sa construction. Pensé comme un espace de vie réel, le plateau de tournage de «Kissariya» a la particularité de s’articuler par un accès panoramique à 360°, sans angle mort, permettant une richesse d’axes et scènes de vie les plus proches possibles d’un quotidien qui est loin de l’impersonnel», explique t-on.

 

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles