Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Son nouveau clip fait un tabac : Saad Lamjerred, un vrai «houari» dans «Lghadi wehdou»

03.03.2021 - 22:06

Il surprend son public tout le temps. La nouvelle créativité de Saad Lamjerred a, cette fois-ci, percé les secrets du patrimoine des «Houariates», connu dans le sud du Maroc, pour le bonheur des fans de cet art et des mélomanes marocains.
Dans le nouveau vidéoclip «Lghadi wehdou» (Oh celle qui marche toute seule), dans lequel le chanteur se produit avec Karim Zyad et les «Houariates», c’est un Saad Lamjerred qui se glisse parfaitement dans ce genre musical que les Marocains découvrent et apprécient. Mieux encore, il chante même en amazigh. Le tout en s’emparant d’un «bendir» et en se mettant en transes dans un style vestimentaire assez moderne. Et ce n’est pas tout ! Il y exalte sa mère, Nezha Regragui, et sa bénédiction. De leur côté, les «Houariates» sont restées fidèles à leurs rythmes tout en abondant dans le sens de l’art du chanteur qui offre, dans son clip qui fait un tabac sur les réseaux sociaux, un spectacle époustouflant et interprète de vrais airs de cet art. Histoire de mieux faire connaître le patrimoine de ces troupes fort chanté le temps de cérémonies grandioses de par le Maroc.

A propos de cette œuvre conçue en collaboration avec l’arrangeur célèbre Jalal El Hmadaoui entre autres, le chanteur Bachir Abdou, qui n’est autre que le père de la star, ne manque pas d’exprimer ses félicitations sur le compte officiel du jeune artiste. «A la hauteur ! Une créativité issue de notre patrimoine artistique qui regorge de rythmes marocains authentiques. Les «Houariates» font partie de ce patrimoine hilarant de notre art musical original. Je te félicite, mon fils, pour ce choix noble de la troupe marrakchie que je remercie également», enchaîne le vétéran à l’adresse de son fils pour mettre en valeur l’histoire de ce genre artistique.

De son côté, la troupe ne manque pas de devoir une fière chandelle à Saad Lamjerred. A la fin du clip, l’une de ses membres n’a cessé de combler le chanteur de bénédictions pour cette collaboration. La démarche de la vedette étant visiblement destinée à sauver cet art notamment en ces circonstances. Une initiative que l’interprète, qui a démarré l’année par un duo intitulé «Lwjeh Tani» (L’autre facette) avec Zouhair Bahaoui, a entreprise avec d’autres artistes.
Pour rappel, la star a récemment lancé une campagne d’un milliard de vues pour ses singles sur les réseaux sociaux. Un chiffre qu’il atteindra sûrement de par le nombre grandissant de ses fans de jour en jour.

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles