Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Rabii Kati, l’acteur aux mille visages

12.03.2021 - 16:21

Après «El Zaaiman», il participe dans la production arabe «Ghasak» prévue durant le mois de Ramadan

««Ghasak», est une créativité artistique du réalisateur Osama Rezg. Elle résume l’épopée «Al-Banyan Al-Marsous» qui a débarrassé la Libye du spectre de l’État islamique».

L’acteur Rabii Kati continue de prêter ses traits à des personnages sans cesse. Après avoir excellé dans son rôle celui de la célèbre Suleiman Bacha El Barouni dans «El Zaaiman», l’acteur incarne cette fois-ci une autre personnalité dans la production arabe intitulée «Ghasak», dont la diffusion est prévue durant le mois de Ramadan, sur la chaîne libyenne «Salam». ««Ghasak» est une créativité artistique du réalisateur Osama Rezg. Elle résume l’épopée «Al-Banyan Al-Marsous» qui a débarrassé la Libye du spectre de l’État islamique», dit-il.

Et d’ajouter : «Je viens de terminer son tournage qui s’est déroulé en Turquie. Je campe une personnalité très différente à celle de «El Zaaiman». C’est la première fois que j’incarne ce genre de rôle, celui d’un chef terroriste». En effet, l’acteur joue aux côtés de plusieurs stars venues du monde arabe : de la Tunisie, la Syrie, la Turquie et autres. Outre ce télé-feuilletion, Rabii Kati participe dans d’autres productions ramadanesques. Le public va le découvrir dans une mini-série télévisée intitulée «Salef Aadra» de la réalisatrice Jamila El Borji. «J’incarne le rôle principal de cette série historique qui sera diffusée sur Al Oula», confie-t-il. D’autant de plus, l’acteur participe également dans d’un nouveau télé-feuilleton intitulé «Echange» de Jihane El Bahar, composé de 30 épisodes.

«Dans ce travail, je joue l’un des rôles principaux. Il relate une histoire sociale qui évoque un sujet qui n’a jamais été abordé auparavant», souligne-t-il. L’acteur participe également dans la série télévisée «Oulad El 3am» de Brahim Chkiri , qui devrait être diffusée sur la chaîne MB5 . Il joue aux côtés d’une sélection d’acteurs à l’instar de Fatima Khayr, Aziz Dades, Said Ait Baja, Naima Bouhmala, Noufissa Benchehida, Ghita Berrada et autres. De même, il est en plein tournage de la série «Sewlou Dmou3i» de Brahim Chkri dans laquelle, il joue l’un des rôles principaux. Il faut dire que Rabii Kati fait partie de ces acteurs jugés sur leur capacité à incarner les héros les plus divers. Il a commencé sa carrière sur scène avec des rôles dans trois pièces en Europe, en Belgique et en France.

Parallèlement, il a participé à plusieurs séries télévisées égyptiennes, marocaines et syriennes. Au cinéma national, il s’est démarqué par son premier rôle dans le film «Abwab Al Jenna» (Les portes du paradis), des frères Soheil et Emad Nouri, suivi d’un deuxième film du réalisateur Hassan Benjelloun «Fin Machi ya Moshé» (Où vas-tu Moshé ?). Son premier téléfilm a été «L’Arbre du Mausolée». De même, il s’est distingué dans les comédies marocaines «Road to Kabul» de Barhim Chkiri et «30 Melyoun» de Rabii Shajiid. L’acteur a des expériences importantes sur le plan arabe. Récemment, il s’est illustré par son rôle dans «Suleiman Bacha El Barouni». Grâce à cette interprétation, il a raflé le prix du meilleur premier rôle dans le festival libyen «Septimos».

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles