Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Un voyage dans le temps et l’espace avec Fatima Amahzoune

02.03.2016 - 20:13

La Galerie Marsam accroche, jusqu’au 19 mars, les peintures de Fatima Amahzoune. Ces mêmes travaux, accompagnés de poésies, sont réunis dans le recueil «Espoir», paru aux éditions Marsam, que la poétesse-peintre a présenté et signé le jour du vernissage.

Visiteurs et passionnés seront, sans aucun doute, enchantés de découvrir la cinquantaine de travaux plastiques de Fatima Amahzoune, constituant une première pour cette jeune artiste autodidacte qui fut très honorée par les encouragements du célèbre peintre Mahjoubi Aherdane. Mais il faut dire que le talent a caressé cette femme depuis son jeune âge, bercée alors par l’univers des couleurs, des formes et happée par la profondeur des mots.

«Toute petite, j’ai toujours été attirée par le dessin, la décoration, la nature… À la maison, je me plaisais à changer, à chaque fois, de décor en déplaçant meubles et pièces de décoration. La poésie a, de tout temps, constitué mon compagnon et mes moments de détente et de soulagement. Mais l’année 2012 représente le vrai déclic pour moi, surtout après avoir été félicitée par le grand maitre Mahjoubi Aherdane qui a beaucoup aimé mes peintures et mes poésies, tout en me conseillant de ne pas faire de formation académique dans le domaine des arts plastiques. À partir de ce jour là, je n’ai pas arrêté de travailler pour faire découvrir mes travaux au grand public. J’ai déjà fait une apparition à Séfrou, à l’occasion de la Marche Verte, où j’ai reçu un grand hommage de la part des organisateurs. Mais cette exposition à Marsam représente, pour moi, un vrai lancement dans le milieu des arts», souligne l’artiste.

En effet, c’est une première pour Fatima Amahzoune. Le jour du vernissage a connu un succès éclatant à travers la présence d’un public émerveillé par les travaux de cette jeune femme, comptant dorénavant parmi les artistes de l’univers plastique marocain. Quoi de plus merveilleux que d’être parrainée par l’éditeur et collectionneur Rachid Chraïbi, qui n’a pu résister à la beauté de ses travaux et la profondeur de ses poésies, en acceptant de les exposer et d’éditer son recueil ? «Nous avons eu de longues discussions sur le plan artistique. Puis, nous avons entamé le travail ensemble sur “Espoir”. Ensuite, on a décidé de faire l’exposition. Je suis vraiment touchée par l’âme artistique de ce grand monsieur qui n’hésite pas à soutenir les artistes», renchérit Fatima Amahzoune.

Seulement, il ne faut pas oublier que cet éditeur et galeriste, connu des milieux des arts, a le flair d’un grand connaisseur, car tous les artistes qui sont passés par lui ont pu se frayer un chemin et se faire une place parmi les grands. Ce sera, sûrement, le cas de Fatima Amahzoune, dont le recueil a eu le privilège d’être préfacé par l’ancien ministre et diplomate Ahmed Snoussi. Celui-ci n’a pas manqué de louer son talent aussi bien dans la peinture que dans la poésie. «Chaque tableau incarne une vie, une philosophie et donne une leçon. La poésie, qu’accompagnent ces œuvres picturales, est superbe tant elle traduit aussi la vérité, la réalité de la vie…», écrit-il à propos de «Espoir», qui vient après une première œuvre intitulée «Brebis tendues».

Avant cela, Fatima a fait un plongeon dans l’univers de l’art culinaire en publiant, en 2006, «Une Berbère à l’œuvre culinaire» où elle partage avec les amoureux de la cuisine une soixantaine de recettes culinaires inspirées de la cuisine ancestrale du Moyen Atlas, choisies avec beaucoup de goût et de raffinement.
Cet ouvrage sera suivi par un autre intitulé «La cuisine amazighe du Moyen Atlas» où l’artiste promet de revisiter un patrimoine marocain inédit. Cette petite fille de Moha Ouhmmou Azayyi n’en finit pas de nous étonner par la multiplicité de ses dons et sa capacité à partager son savoir-faire avec les autres.

» Source de l'article: lematin

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.