Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Bobby Few et Françoise Atlan débarquent à la FOL

03.03.2016 - 22:15

Ce soir, le théâtre de la Fédération des œuvres laïques (FOL) de Casablanca accueille un double concert décoiffant avec deux figures de proue : le pianiste américain Bobby Few et la chanteuse française Françoise Atlan. Les deux se produiront également le lendemain à la même heure et au même endroit. Et en marge de ces deux concerts, prévus à 21 h et 22 h 30, aura lieu à 19 h le vernissage d’une exposition ludique d’œuvres réalisées par de jeunes Souiris, auxquelles s’ajouteront une collection d’œuvres historiques du 17e siècle et une autre de l’artiste Claude Senouf.

La légende vivante du jazz, le pianiste américain Bobby Few, se produira dans le cadre d’un concert inédit de jazz au théâtre de la Fédération des œuvres laïques (FOL) de Casablanca, ce soir à partir de 22 h 30. Il fera swinguer la métropole le lendemain à la même heure et au même endroit. Les mélomanes auront droit à une prestation époustouflante de ce musicien de grande tradition. Assis au piano, calme et souriant, l’artiste afro-américain respire l’aisance et la simplicité. Le concert débutera par un solo. Les notes s’égraineront, leur sonorité claquera dans la salle. Les doigts, agiles, virevolteront, bondiront et envahiront furieusement tout le clavier. Et comme lors de tous ses concerts, depuis des années, l’enfant terrible de Cleveland, dans l’Ohio, aux États-Unis, du haut de ses 80 ans, fera corps avec son instrument, avec sa musique. Celle-ci gagne en puissance et en émotion au fur et à mesure de son écoute. Des arrangements colorés naissent, où l’influence de Duke Ellington est perceptible. Sa musique est d’ailleurs à mi-chemin entre Duke Ellington et Thelonious Monk. Un style original, décoiffant et chaleureux. Foins de solos tonitruants et de démonstrations techniques. Il est constamment à l’écoute de ses complices et à leur faire des propositions rythmiques qui sont autant de voyages musicaux.

Mais bien avant, c’est avec le concert de la chanteuse soprano française, Françoise Atlan, que seront débuteront les deux soirées du 4 et 5 mars à 21 h. Françoise Atlan est une artiste à la double culture, dotée d’une expression vocale, d’un style et d’une technique uniques. Sa formation classique, doublée d’une curiosité constante, lui permet d’interpréter un air de concert de Mozart ou une Cantiga de Santa Maria, une berceuse judéo-espagnole ou bien une improvisation arabo-andalouse de style… Voilà ce que promet l’artiste-peintre et chroniqueur Claude Senouf, initiateur de l’événement, pour qui les deux concerts s’annoncent chargés de symboles. «La sensibilité, le charme et l’immense créativité du pianiste Bobby Few et l’immense talent de la chanteuse Françoise Atlan se conjugueront pour le bonheur des mélomanes casablancais. Cela se déroulera dans l’apaisement et le bonheur. L’amitié ne sera pas absente de ce projet intimiste et renouvellera le partage et le rêve d’un monde meilleur», affirme-t-il.

C’est d’ailleurs le cœur sensible de cet événement qui se veut une fête de l’esprit et de l’âme. De la musique, les mélomanes en auront plein les oreilles. Mais ce ne sera pas tout. En effet, en marge de ces deux concerts, une exposition d’œuvres d’art réalisées par de jeunes Souiris aura lieu au même endroit. Déambuler dans l’espace de l’exposition, dont le vernissage est prévu samedi à 19 h, permettra aux amateurs d’art de découvrir de belles expressions picturales des artistes impliqués dans cette aventure. On y trouvera d’abord des œuvres de grande qualité, fruit de l’initiative «Jeunesse et création», initiée par le Claude Senouf en 2015 à Essaouira. Il s’agissait de mettre à la disposition de jeunes artistes tous les moyens nécessaires pour la réalisation d’œuvres d’art. Le tout sous le regard attentif de Claude Senouf qui leur prodiguait soutien et conseil.

Cette exposition mettra ainsi en œuvre le talent d’une dizaine de jeunes artistes en herbe de la cité des alizés. À côté de ces réalisations picturales, les amateurs de l’art pourront aussi découvrir une collection de l’artiste-peintre Claude Senouf. Il s’agit d’une fête de couleurs orchestrée par l’imaginaire de l’artiste. Un univers unique qui renvoie l’être humain à ses émotions et ses vulnérabilités. Toujours dans le cadre du même événement, une autre collection d’œuvres historiques sera également exposée, contenant des écritures de Rabbins sur zellige, une trentaine de photographies du cimetière juif d’Essaouira, une œuvre du défunt dramaturge, écrivain, calligraphe et artiste peintre, Tayeb Seddiki, et une autre de l’orientaliste Eugène Delacroix, entre autres.

» Source de l'article: lematin

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.