Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Youssef El Joundi effectuera son retour dans une histoire d’amour

16.03.2017 - 18:03

Il fera son apparition au cours du mois de Ramadan

Il aime les rôles composés. «Je me retrouve dans ces rôles. J’aime les rôles plus proches de notre société».

Il aime les rôles composés. «Je me retrouve dans ces rôles. J’aime les rôles plus proches de notre société».

Youssef El Joundi est l’un des acteurs confirmés. Le public se souvient encore de ses rôles dans les films «Orange Amère», «Des amis du Canada», «Hob Lmzah» ou dans d’autres séries télévisées. En effet, le jeune acteur fera bientôt son retour sur les écrans au cours du mois de Ramadan. Ainsi il participe dans le nouveau téléfilm «Makanch 3la bal» réalisé par Jihane El Bahhar et écrit par Meryem Drissi. «Ce téléfilm est déjà tourné. Son histoire ressemble à celle d’«Orange Amère». J’y joue le rôle principal. Je campe le personnage d’un médecin prénommé Jalil qui travaille dans une clinique», confie l’acteur.

Dans ce téléfilm dont la diffusion est prévue pour le mois de Ramadan sur la deuxième chaîne 2M, il joue aux côtés d’une palette d’acteurs, entre autres Hajar Grigaa, Fatima Ezzahra El Jaouhari, Mohsine Malizi et Sahar Seddiki. Outre ce téléfilm, Youssef El Joundi vient de terminer le tournage d’un autre projet. Il s’agit d’un téléfeuilleton intitulé «El Yatima» de Mohamed Mesrate. «Composé de 15 épisodes, ce feuilleton sera également programmé sur la 2ème chaîne 2M». «Il relate l’histoire d’une fille qui cherche ses origines dans une famille. Je joue aux côtés de Mohamed Khouyi, Saadia Ladib, Said Ba, Aziz Hattab, Driss Roukhe, Fatma Kanbouaa et autres», dit-il. Outre ces rôles dramatiques qu’il interprète, Youssef El Joundi aime les rôles composés. «Je me retrouve dans ces rôles. J’aime les rôles plus proches de notre société». L’acteur excelle également dans les rôles comiques.

«J’a déjà eu l’occasion de jouer un rôle comique dans «Stoon klam». Il s’agit des capsules comiques diffusées sur Al Oula. C’était une belle expérience pour moi. J’ai appris beaucoup de choses. Faire rire le public n’est pas chose facile. Je peux dire qu’il faut bien avant travailler le personnage. Si je reçois une proposition, je présenterai de l’humour noir». Youssef El Joundi n’a pas manqué de mentionner que le cinéma marocain a connu ces dernières années un recul. «Avant, il y avait des productions marocaines qui ont eu du succès mais dernièrement on constate un recul remarquable.

Il se peut qu’il existe un problème quelque part», indique-t-il. Et d’ajouter que «certains réalisateurs font appel à des acteurs nouveaux n’ayant aucune expérience dans le domaine. Pour avoir un bon film, le casting doit comprendre des acteurs talentueux». Youssef El Joundi aime travailler avec des réalisateurs qui lui proposent des rôles qui ressemblent à ses critères. «Je suis quelqu’un qui fonctionne au feeling, je dois sentir le rôle avant de l’interpréter».

» Source de l'article: aujourdhui

Autres articles

newsletter

Articles Populaires

Désolé. Pas assez de données pour afficher des publications.