Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Le FIDADOC s’ouvre en grande pompe à Agadir

22.06.2018 - 00:45
Le coup d’envoi de la 10ème édition du Festival international du film documentaire d’Agadir (FIDADOC) a été donné lundi soir avec au programme la projection d’une série de films et de documentaires du Maroc et de l’étranger. L’ouverture de cette manifestation, à la salle Ibrahim Radi, a été marquée par la projection de «Dans la maison de mon père» de Fatima Jebli Ouazzani, un documentaire maroco-néerlandais, ainsi que “3000” de Asinnajaq du Canada, sorti en 2018.
Organisé par l’Association de culture et d’éducation par l’audiovisuel, ce festival est la  première manifestation cinématographique marocaine exclusivement dédiée aux films documentaires.  Le FIDADOC a pour objectif de développer une culture du cinéma documentaire dans notre pays et de faire découvrir au large public une écriture cinématographique ancrée dans le réel, stimulante pour l’esprit comme pour le regard. Selon les initiateurs, «organiser le FIDADOC à Agadir, c’est aussi accompagner la croissance démographique et le dynamisme économique de la région Souss-Massa-Drâa, et contribuer à la diversification de ses activités, en particulier dans le domaine culturel ».
  Depuis sa création en 2008, le FIDADOC offre aux spectateurs une ouverture sur le monde à travers une trentaine de films issus des cinq continents, qui illustrent la diversité thématique et la richesse formelle du cinéma documentaire contemporain. Reconnue par le public comme par les professionnels pour son exigence artistique, la programmation de cette édition comporte une compétition internationale, un panorama et des séances spéciales : cartes blanches, hommages et ciné-concerts… Résolument tourné vers la jeunesse, le programme du festival propose également des séances d’éducation à l’image destinées aux élèves et aux étudiants gadiris. La sélection officielle du FIDADOC 2018 comporte une compétition internationale de longs-métrages (10 films, 16 nationalités représentées), une compétition de courts-métrages africains et arabes (5 films, 7 nationalités représentées) et de nombreuses séances spéciales (13 films) dans différents espaces publics de la région Souss-Massa.
Les films sélectionnés pour cette édition anniversaire mettent à l’honneur, selon les organisateurs, des femmes de combat, à commencer par la marraine de cette édition, la réalisatrice Fatima Jebli Ouazzani et la militante des droits humains Latifa Ibn Ziaten. Avec le soutien de tous ses partenaires, le festival lance, par ailleurs, de nouvelles initiatives avec l’ambition d’imposer le FIDADOC comme une plateforme de rencontres et d’échanges incontournable, au carrefour de l’Afrique, du monde arabe et de l’espace euro-méditerranéen. «Au fil des années, notre festival a acquis une véritable reconnaissance professionnelle à l’échelle nationale et internationale, nouant des partenariats avec de nombreuses manifestations de référence à travers le monde.
Et aujourd’hui, nous sommes très honorés que des personnalités éminentes participent activement à cette nouvelle édition. Elles seront présentes à Agadir toute la semaine pour partager leur passion du cinéma documentaire avec nos spectateurs ainsi que les apprentis», soulignent les organisateurs.
» Source de l'article: liberation

Autres articles