Revue de presse des principaux journaux Marocains

Art & Culture

Taragalte : Et de trois pour les Tinariwen

23.10.2018 - 21:01
Entre Tokyo, Berlin, Los Angeles et Londres, le célèbre groupe musical Touareg «Tinariwen» trouve toujours du temps pour la petite localité marocaine de Mhamid El Ghizlane! Une passion pour les dunes et le Sahara marocain, notamment concernant cette oasis verdoyante de Mhamid qui a tant capté les musiciens touaregs.
C’est aussi une nostalgie pour l’endroit où ils se sont reproduits pour la première fois en 2009. Et voilà qu’après une deuxième participation en 2016, les mélomanes et passionnés du désert y reviennent pour ouvrir le bal, lors de la neuvième édition du Festival international de Taragalte qui aura lieu du 26 au 28 octobre courant, à Mhamid El Ghizlane, sous le thème « Sahara, terre fertile ».
Pour les Tinariwen, qui sillonnent chaque année les cinq continents, diffusant leur culture musicale et leurs rythmes touaregs dans différents pays (Japon, Allemagne, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne…), c’est aussi une manière de se ressourcer à Mhamid El Ghizlane, localité située autrefois à 50 jours de marche de Tombouctou.
Brahim Hag, chef du groupe, et ses amis, après avoir enregistré, il y a deux ans, le clip de leur magnifique album «Alwan», sont de retour pour ensorceler leur public au fin fond du désert, aux dunes de Mhamid, indique un communiqué des organisateurs. Après leur participation en 2009 à la première édition de cette manifestation, les musiciens de Kidal, nord du Mali, reviennent pour partager leurs chansons apprises par des jeunes de cette région, où ils seront attendus par un grand nombre de festivaliers de Taragalte, festival sous les étoiles.
 « Le retour des Tinariwen à Mhamid et particulièrement à Taragalte est évident dans la mesure où ils font désormais partie de la grande famille de  notre oasis verdoyante. C’est une manière de rappeler les liens qu’entretenaient nos ancêtres lors des caravanes sahariennes entre nos deux pays respectifs, le Maroc et le Mali», explique Brahim Sbai, cofondateur de ce festival, tenu depuis 2009.
En soutien pour la paix au Mali, les Tinariwen s’étaient, il y a près d’une année, déplacés à Bamako, pour se reproduire devant leurs fans appartenant à différentes ethnies et tribus.
Tinariwen qui signifie «les déserts» est un groupe musicien, originaire de Tessalit dans la région de Kidal, créé officiellement en 1982, par trois amis Ibrahim Ag Alhabib, Alhassan Touhami et feu Intayaden, jouant des guitares acoustiques. Les Tinariwen ne constituent pas une formation figée, les artistes y participent en toute liberté. Certains, comme Mohamed Ag Itlal dit le «Japonais», contribuent avec leurs compositions, mais ne souhaitent pas prendre part aux tournées mondiales.
Rappelons que le Festival international de Taragalte compte cette année rendre un vibrant hommage à l’écrivain, aviateur et journaliste français Antoine de Saint-Exupéry, qui avait tant aimé le désert et en avait fait l’une de ses sources d’inspiration.
» Source de l'article: liberation

Autres articles